Droit de reproduction, information aux internautes.

      Toute copie, toute récupération -même partielle- d'image, toute appropriation pour exploitation et/ou mises en réseau, toute rediffusion sous quelque forme -même fragmentaire- est strictement interdite. Le contenu du site et les infographies ne sont transmissibles en aucune manière. Les récupérations d'images pour d'éventuels travaux professionnels et autres présentations à un public sont soumises à autorisation préalable et expresse de l'auteur. La violation de ces dispositions impératives soumet le contrevenant, et toutes personnes responsables, aux poursuites pénales et civiles prévues par la loi. Comme les photographies, les infographies du site Ambre.Jaune.free.fr (et autres sites associés) sont protégées par le droit d'auteur : art. L112-2-9 du Code de Propriété Intellectuelle.





Les découvertes et les publications
actualisées sur le site

Ambre.jaune.free.fr


Cette page regroupe quelques liens correspondant aux études actualisées des oléorésines fossiles et
les principales recherches associées, (insecte, nature, étude de biotope, biodiversité).





L'ambre et tous les travaux à la demande 
Eric GEIRNAERT






Ambre : des résines "oolithiques" !!!

UNE EXCLUSIVITE sur le site AMBRE.JAUNE !!!
Etranges trésors cachés des hommes, conditionnés en lots enterrés profonds, des prospecteurs de trésors au Maghreb nous rapportent des lots étranges de résines "oolithiques" en quantités impressionnantes. Examinées au laboratoire, les scientifiques démontrent que les matières sont des résines authentiques de classe III. Mais le processus à l'origine des billes minuscules est totalement inconnu. Les résines "oolithiques" ne sont commentées nulle part et sont alors une exclusivité sur le site Ambre.jaune. Le sujet des résines "oolithiques" est étudié ici et des lots (exclusifs) sont disponibles à la vente en écrivant à eric.ambre.jaune@hotmail.fr







Ambre : La chambre d'ambre à St Petersburg...
Alors comme cela, la très célèbre Chambre d'Ambre reconstruite récemment à St Petersburg serait en "toc" ? Qui raconte quoi dans ce dossier ? Et peut-on avoir des preuves ? Ah voilà un sujet qui remet les faux ambres sous les feux de la rampe !!! Monsieur Wielaw Gierlowski (un polonais médaillé pour ses travaux sur l'ambre) dénonce avec force le travail d'Alexander Krylov (le responsable qui a reconstruit la chambre, confer l'émission sur Arte) CAR il utilise des ambres pressés et teintés dans la reconstruction... Le sujet avec les références est présenté ici. Et, sans être dupe, en regardant de près, c'est vrai que les colorants sont quelquefois très visibles... Il serait amusant de visiter la chambre d'ambre avec une lame UV pour lire le fluage originel des pierres... Mais, je suppose que le public n'est pas vraiment autorisé à expertiser les panneaux...







Ambre : Les prospections miraculeuses...
Certains prospecteurs (sont-ils vraiment critiques) s'auto persuadent de la valeur "scientifi-commerciale" de leurs découvertes "mirifiques" trouvées, par hasard, dans une rivière... A cet endroit, (ignoré de tous), où évidemment la pollution n'existe pas, l'objet révélé en plein nature sauvage est une merveille ! Pensez-donc l'objet unique, de 10 cm, aussi translucide qu'un diamant, ne peut être qu'une pièce divine ! D'autant qu'aucun gisement d'ambre connu de la science n'a jamais donné de gemmes aussi énormes et si diaphanes dans le coin. Peut-on convaincre un spécialiste de l'ambre que l'objet est alors une découverte archéologique merveilleuse? Si oui, l'idée serait de vendre la pièce au plus offrant pour partager les bénéfices. Le découvreur ramasse 90% du montant de la vente et les collaborateurs scientifiques touchent 10% en commissions pour leurs expertises... Ainsi tout le monde y gagnerait...
Monsieur Guy Barette, au Pays Basque, nous présente sa découverte "merveilleuse" qui trainait chez lui depuis quelques années... Début du dossier ici, et, la suite ici.







Ambre : Les analyses chimiques...
Certains acheteurs sont totalement crédules, (naïfs à l'extrême), pour ce qui concerne l'expertise de l'ambre. Les tests visuels ont démontré que les plasticomorphes, fabriqués de toutes pièces et vendus au prix de l'ambre, n'étaient qu'une supercherie... Et, les malheureux se payent à grands frais supplémentaires (les pauvres !!!) une expertise chimique au laboratoire en croyant dénouer LA vérité ! LA VERITE est qu'ils sont crédules et dépouillés : deux fois. Car l'analyse chimique pour le commerce des ambres "trafiqués" est à la joaillerie ce que le contrôle anti dopage au sport !!! Vous pouvez faire TOUTES les analyses que vous voulez pour ne jamais rien démonter !!! La raison de ce paradoxe tient dans la complicité des scientifiques qui ont inventé une nomenclature spécifique où désormais des matières NON FOSSILISEES PEUVENT S'APPELER AMBRE !!! Les analyses chimiques de l'ambre au laboratoire sont le grand miroir aux alouettes d'une science (complice du commerce) qui invente la vérité dérisoire pour maintenir le commerce lucratif des plastiques...








Ambre : Les résines bleues...
Les résines que l'on observe bleues (parfois dans la nature) ne risquent pas de fossiliser pour donner de l'ambre bleu !!! Le sujet est totalement différent. Et, d'ailleurs, nombreux naturalistes se trompent sur l'interprétation et la VRAIE nature des résines bleues. Ce sujet d'observation (simple lecture du paysage naturel qui s'offre à nous) mérite un dossier pour aiguiser notre sens critique, lequel, affuté, nous permettra ensuite de mieux lire l'ambre et ses couleurs.







Ambre : exercice de taphonomie.
Trop souvent les ambres avec inclusions sont exposés ici et là sans autre commentaire que celui de la provenance (associé à un prix)... C'est ce que l'on appelle le commerce (sans explication). Et les scientifiques, à côté du commerce, de donner parfois un nom aux inclusions piégées... Mais, après cela, que dire de plus ? Il y a tant de choses à dire lorsque vous tenez un ambre insectifère entre les doigts. Donnons un exemple avec un exercice de lecture taphonomique.







Ambre : Ambre et résines TOUT AZIMUT.
L'étude de l'ambre et des résines (sujet immensément varié !) va dans toutes les directions ! 1) Au Maroc à Agadir, Monsieur Rachid Abdoullah nous présente des billes d'une résine claire que certains vendeurs affirment être le très étrange "mercure rouge pharaonique"... 2) Autre sujet, l'ambre crétacé birman n'arrête pas d'interpeller les scientifiques qui "hallucinent" littéralement (avec raison, car, il y a de quoi!) devant les inclusions merveilleuses du Myanmar Amber Park. 3) Les faux ambres sont considéré et "expertisés" à la télévision dans l'émission "Pawn stars"... 4) Madame kamélia Ellamty étudiante en première année de biologie pose ses questions pour préparer son exposé sur l'ambre. 5) Le prochain dossier devrait être la découverte de résine indurée (non fossilisée) sur les plages australiennes qui seront présentées dans ce dossier...







Ambre : le nouvel ordre d'insectes (celui des Aethiocarenodeala) est inventé suite à l'étude d'un copal trouvé en 2001.
Après l'ordre des Mantophasmatodea créé en avril 2002 pour classer des insectes des ambres baltes (connus depuis 1997), cette fois, mars 2017, la taxonomie des insecte doit encore inventer un nouvel ordre (celui des Aethiocarenodea) pour cataloguer l'animal unique trouvé (en 2001) dans le copal birman crétacé... Le plus étrange est qu'il faut attendre plus de 15 ans entre la collecte de l'échantillon fossile et son observation scientifique... Le chemin est long de la mine d'ambre à la table d'expertise...







Ambre : La science, ici, totalement inutile !
C'est presque risible (ou pathétique) mais les scientifiques de l'ambre (les "chercheurs") "CHERCHENT" tout et presque n'importe quoi pour caractériser les résines fossiles. On se demande parfois si les travaux ne sont pas faits au hasard en croyant que la chance (seule) va permettre de trouver la clef d'expertise et de caractérisation des matières. Dans ces nouveaux travaux de "sorcelleries" inutiles, les savants utilisent cette fois des calorimètres différentiels à balayage pour étudier la transmission calorifiques des résines fossiles et les phases dynamiques de formation des verres !!! Ho !!! C'EST SUPER top intéréssant  !!! (=humour) si et seulement si cela sert à quelque chose (ce qui n'est pas le cas)... Les tests pratiqués détruisent évidemment les échantillons. Et, au final, toutes ces opérations (aussi ésotériques qu'inutiles) doivent permettre d'espérer imaginer déduire des "choses" qui ne vont rien révéler sinon que la science idiote ne sert à rien... Et pendant ce temps on nous demande comment et avec quoi caractériser les ambres...







Ambre : la science en marche...
A une certaine époque, la science affirmait que la terre était plate... Et oser raconter autre chose pouvait conduire au bûché. Plus proche de nous, en 1972, les scientifiques ont décrété que 90% de l'ADN de l'espèce humaine (non codant pour exprimer le phénotype) était inutile et serait alors appelé (par Susumu Ohno) ADN poubelle !!! La science EST TRUFFEE de petite perles !
De 1990 à 2005, la science réfute que les résines antiques puissent avoir piégé des espèces dulcicoles, dulçaquicoles ou marines. Les inclusions des espèces aquatiques ne peuvent pas exister dans l'ambre... Le sujet mérite un dossier et une mise au point.







Ambre : les inclusions rares...
Oublions un peu les expertises et les questions relatives aux authentifications pour revenir aux fondamentaux de l'exploration de l'ambre. Les inclusions rares de l'ambre sont parfois des pièces étranges, pas forcément très visuelles et/ou lucratives... Le rare est parfois sous nous yeux qui ne savent pas identifier les choses.







Ambre : les araignées...
A mille lieux des bijoux en plastiques, (du commerce cupide) et très éloigné aussi des rivalités entre les équipes scientifiques qui veulent publier les premiers la découverte du machin "progénote" le plus vieux dans la phylogénie du trucmuche bidule, l'ambre nous offre le voyage des belles inclusions... Le joli voyage de découverte, les araignées de l'ambre : juste la contemplation des belles choses...







Ambre : exploration des inclusions...
En tenant les travaux scientifiques publiés sur une espèce animale rare de l'ambre dominicain (daté à 23-40 M.A. par Lambert et al -1985) peut-on donner une image plus esthétique et agréable à des spécimens 4 fois plus anciens puisque datés à 100 M.A. ??? Essayons de tenir cet objectif et étudions cette inclusion rare de l'ambre...







Ambre : exploration des inclusions...
Deux choses. 1) Les fossiles restés colorés (plumes commentées dans l'actualité par exemple) suscitent l'admiration pour ne pas dire l'extase des naturalistes qui oublient peut-être d'examiner les fossiles de l'ambre, lesquels, restituent idéalement les cuticules miroitantes parfaitement conservées chez de nombreux insectes et également des cellules contenant de vrais pigments... Et, tout autre chose. 2) Pour faciliter la prospection difficile des rares dépouilles de vertébrés (pas forcément repérables dans le milieu piège) il est intéressant de suivre le comportement des fourmis fourrageuses qui portent toujours leur attention à ces sources de nourriture...







Ambre : théories entomologiques...
En remontant le temps pour raconter les premières abeilles présentées dans notre reportage (en préparation), la focale se repose sur les premiers papillons synchrones qui, au crétacé, montrent déjà des dessins étranges parfaitement dessinés aux ailes. L'occasion est alors donnée de tordre le coup à la théorie selon laquelle les ocelles, sur les ailes des papillons seraient des "yeux de rapaces" usurpés pour effrayer les prédateurs...







Ambre : le caméléon !

Tout est dans l'image... Quelle belle découverte !!! Le caméléon existe dans l'ambre !!!! C'est UN SCOOP ! Il a d'ailleurs conservé ses pigments originels! Par contre, si vous cherchez les publications scientifiques... Il faudra attendre... ou donner votre pièce aux autorités (gacieusement) pour qu'ils puissent examiner la chose, qui... autrement, n'existe pas...







Ambre : Fourmis et abeilles...
Vous avez une pièce d'ambre contenant une fourmi et vous aimeriez avoir un avis, ou plus, un commentaire de la scène ? Prenez quelques secondes et regardez ce sujet... Vous vous interrogez sur la vie passée (paléontologique) des abeilles ? Ce sujet passionnant est en préparation pour un joli travail à paraître (évidemment complété des contributions extérieures) qui, bizarrement, arrivent toutes en même temps...







Ambre : Les celulles pigmentaires fossilisées...
L'actualité de l'ambre est de plus en plus souvent chinoise. Après l'achat au marché local d'un copal birman (99 M.A.) contenant la portion emplumée de queue d'un dinosaure Coelurosaure (voir ci-dessous), cette fois les scientifiques nous affirment avoir repéré pour la première fois des cellules pigmentaires (mélanosomes) fossilisées. Les journalistes affirment en 2016 que c'est une PREMIERE mais, la découverte est celle faite avec l'ambre en 1997. Pour celui qui vit la paléontologie par les publications d'auteurs plus que par les articles de la presse "spectacle", les cellules pigmentaires conservées à l'état fossile sont une découverte faite il y a plus de 15 ans à fossilium (et les références sont publiées en livre dès 2002, © Eric G.). Le sujet est ensuite publié sur Internet (chez FUTURA SCIENCES en 2011). Ce retour aux premières activités, conférences, publications amenées à Fossilium est l'occasion de reprendre aussi les nombreux documents présentés au public.







Ambre : Les fourmis "primitives"...
L'autre jour, j'entendais le commentaire d'une personne qui marmonnait: "De nos jours, tout s'accélère..." OUI, la technologie d'Internet duplique l'information à l'infini et fait circuler les copies à la vitesse de la lumière sans contrainte... La mondialisation, qui fait feu de tout commerce, accélère le brassage des matières sans frontières, lesquelles deviennent tangibles... Et, en tenant le copal (Burseraceae, Araucariaceae, Dipterocarpaceae) du crétacé beaucoup plus insectifère que le succin balte, la paléontologie de grand papa est PLUS QUE JAMAIS dépoussiérée !!! Les découvertes sont assez hallucinantes !!! Aujourd'hui, c'est comme si une tornade divine soufflait sur le château féodal (qu'est la grande institution) pour nettoyer l'espace sacrée où s'invente l'épistémologie des sciences. L'ambre est sans doute LA matière la plus intraitable qui ruine une fois encore et avec force les théories du dogme. Issu du fond des âges, l'écrin de miel, met un coup de grâce aux idées "égo"-centrées de la biologie évolutive racontée par l'actualisme triomphant. La gemme translucide temporelle frappe encore un grand coup en ramenant du fond des âges des fourmis que l'on disait "primitives".










Le dossier de la découverte est disponible ici.













Ambre : Les macrorestes végétaux.
Loin, très loin, à l'opposé même des mélasses fondues (mélanges nés à l'autoclave et vendus en bijouterie comme ambre "Véritable"), l'examen des échantillons natifs permet de repérer de superbes macrorestes végétaux. Si votre objet jaune monté en bijou ne contient aucune inclusion autre que ces paillettes soleil immatérielles, posez-vous la question de savoir si votre "trésor" de dupe n'est finalement pas qu'un plasticomorphe.






LISA - l'outil exploratoire de l'ambre NATIF.
Quelle est l'odeur originelle de l'ambre et comment étudier le parfum (avéré) du succin lorsque la majorité des échantillons sont fondus à l'autoclave ruinant les précieux aromes ? A lire ici.
Que faut-il comprendre et quelle réaction tenir devant ces paillettes soleil qui apparaissent si nombreuses dans les ambres utilisés en joaillerie, (les variétés vertes par exemple) qui, désormais, inondent le marché ? A lire ici.
De l'interrogation à l'expertise, les explications données sur le site LISA dans la rubrique "Le Courrier des Lecteurs" permettent de comprendre la naturalité des pierres et d'apprécier d'avantage (encore !) la richesse du succin lorsqu'il est natif.





Ambre : Les inclusions végétales rares.
C'est en travaillant exclusivement dans des lots "poubelles" destinés à l'industrie (des lots le plus souvent échangés sans aucune valeur) que j'ai fais mes découvertes les plus rares et finalement la publication de mon livre "Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie". C'est en pinaillant sur le détail de chaque pièce que j'ai donné l'inventaire de merveilles ignorées de ceux qui vendait l'ambre sans regarder le contenu. Je pense qu'il faut conserver et développer cette méthode de la curiosité systématique pour inspecter l'ambre natif. C'est en procédant ainsi que l'on peut par exemple donner un catalogue rare des inclusions végétales dans les ambres baltes.






LISA - l'outil exploratoire de l'ambre NATIF.
L'actualité (intéressante) de l'ambre est constamment "encombrée" de correspondances de plus en plus nombreuses où les internautes s'interrogent sur l'achat tout juste réalisé et/ou la qualité naturelle ou pas des gemmes distribuées par quelques enseignes. Puisque les pierres d'ambre sont désormais essentiellement des mélanges nés à l'autoclave, il est difficile d'arrêter une expertise par le seul commentaire de résultats de quelques tests qui peuvent varier à l'infini. Dans ce désordre (inextricable, maintenu et même entretenu!) qui profite au commerce des faussaires, un outil d'expertise se met en place sur le site Ambre.Jaune. L'outil s'appelle LISA pour Lire l'Information Sous l'Ambre. LISA est en quelque sorte un instrument de lecture logique qui raconte quoi chercher dans l'ambre pour conduire la vérité de l'expertise. LISA est une narration expressive et logique au cœur de l'ambre natif. Sous la surface des choses, LISA explore la "Mémoire de Vie" de l'ambre... LISA est aussi un espace d'exploration des gemmes et également un partenaire d'expression pour anticiper les mauvaises affaires en préparant les belles présentations éducatives sur le thème de l'ambre...






Ambre : Publication.
Le groupe sans doute le plus apprécié par les naturalistes en herbes (et très surveillé par les entomologistes) est celui des abeilles. Et, l'actualité récente sur le groupe donne l'occasion de publier un dossier sur l'origine de ces auxiliaires très utiles dont l'origine remonte à 100 M.A.
Les abeilles de l'ambre : le dossier sur le site Ambre.jaune.





Ambre : Explication et commerce.
D'un côté on apprend, on explique... C'est la science de l'ambre à l'école (avec un bel exposé). Et, de l'autre, on apprend à mentir... Sur Ebay, le vendeur menteur a son nez qui s'allonge comme Pinocchio... C'est le commerce de dupe avec le mensonge pour seul emballage.







Exposition / publication J.H. Fabre.
Jean Henri Fabre (l'Homère des insectes) reste le naturaliste fédérateur pour de nombreuses publications. Et, dans ce cadre de travail, les infographies peuvent rendre vie à la mémoire du naturaliste...







Inventaire des insectes fossiles de l'ambre.

En 2015 l'insecte de l'ambre (Mantophasmatodea, © Eric G., découvert en 1997 et présenté au public dès 1998) est encore examiné comme une merveille...


Vient de paraître : Mantophasmatodea : un nouvel ordre très discret (par Pierre-Olivier Maquart et Simon Van Noort) - INSECTES n°178, 3e trimestre 2015.


Déconcerté, presque déboussolé, je (Eric G.) découvre en 1997 d'étranges insectes piégés dans l'ambre brut que je nettoie. Je photographie les insectes en 1998 pour discuter les morphologies en conférences... Puis, devant la bizarrerie, j'amène les découvertes surprenantes au premier congrès mondial des inclusions de l'ambre en Espagne pour une audience "réservée" des protagonistes pourtant spécialistes. Oui, trop bizarre pour être vrai... Il faut attendre quatre ans pour affirmer la découverte d'un nouvel ordre d'insecte. Et, il faut patienter 20 ans pour que les entomologistes (enfin français!) médiatisent cette découverte majeure... Le temps faisant son œuvre, l'impossible devient peu à peu "réalité"... On appelle cela la science en marche...

L'ambre démontre que l'observation des inclusions fossiles permet de faire de VRAIES découvertes...



Plusieurs références et découvert en juin 1998,    le gladiateur transporte toujours son acarien.









Ambre edition / exposition...
Pour communiquer sur l'ambre, il faut de belles images, et, pour agrémenter leurs expositions, les musées (celui de Kaliningrad, celui de Baume) recherchent des iconographies d'adaptées à leur thèmes... Le site ambre jaune est encore examiné à la loupe !...







Ambre canulars scientifiques...
Support commercial idéal et ossature d'articles scientifiques surtout médiatiques, l'ambre est souvent sous les feux de l'actualité. Mais, la tromperie, le canular n'est jamais loin.







Ambre gris - expertises...
Les confusions (lucratives) se suivent et les résines végétales indurées sont confondues à l'ambre gris du cachalot pêché en mer...







Ambre - Arnaque à 32 Millions de dollars !!!
Toute cette année 2015 les accusations de fraudes de plus en plus nombreuses se succèdent dans les médias pour dénoncer l'escroquerie générale de la monnaie virtuelle GEMCOIN adossée à la valeur de l'ambre... Injonctions, jugements, interdictions, menaces, sentences et chantages, ... Cette fois la plainte est rédigée au Bureau régional de Los Angeles de la SEC. On est loin du message marketing qui explique que l'ambre est un investissement formidable... Au final le dossier est une fraude à 32 millions de dollars...







Inventaire de Biodiversité et Nature.
Dans le Morvan, le climat devenu chaud offre des scènes étonnantes comme ce coucher de soleil superbe sur un lit de brumes nocturnes. Mais le spectacle alentour est aussi celui des cultures mortifères des résineux (ces arbres pourtant admirables) par des pratiques intenables qui sont responsables de la régression des fourmis des bois.








Inventaire de Biodiversité et ambre.
Encore cette année, les températures très élevées de fin de saison sont l'une des matières les plus intéressantes pour sonder la nature (ses déséquilibres) et comprendre les liaisons plantes - insectes... Novembre 2015 est un mois qui démontre encore que le biotope de la forêt morvandelle se réchauffe. L'observation de la guêpe de feu permet aussi de comprendre plus en détail les inclusions fossiles très rares de l'ambre.







Inventaire des insectes de l'ambre.
A paraître Mantophasmatodea : un nouvel ordre très discret (par Pierre-Olivier Maquart et Simon Van Noort) INSECTES n°178 - 3e trimestre 2015. L'ambre démontre que l'observation des inclusions fossiles (d'une précision extraordinaire) réserve des surprises étonnantes à qui croit connaître les insectes. Des spécimens hybrides (inconnus des classifications les plus modernes 2002) montrent que la science des insectes est un monde où l'exploration rime avec découverte.








Inventaire de Biodiversité.
Avril, les beaux jours reviennent. C'est l'époque pour retrouver les sapins pour étudier le piège des résines... Et, SURPRISE ! Les feuillus ouvrent le bal !!! Les bourgeons s'ouvrent en révélant des feuilles blanches ! Après l'anomalie des criquets blancs, des grenouilles décolorées, cette fois, les forêts du Morvan révèlent des végétaux panachés...







Ambre : La "science" du 1er avril.
Pour le 1er avril, certains vont inventer des canulars... Prenons alors le sujet à l'envers pour raconter la vérité (cachée) des choses. Tout au long de l'année, 1er avril ou pas, certains scientifiques jouent avec la vérité pour inventer des "vérités". Sans humour, le canular de science, c'est comme le dopage en sport. Il est sensé ne pas exister (par contre, il fonctionne plutôt bien).







Ambre : Le copal n'existe plus !
Si vous essayez de suivre la science de l'ambre arrêtez vous dix seconde sur la "sociologie" scientifique. Là où les définitions Ambre et Copal (très polémiques) semblaient arrêtées, cette fois la chimie invente un classement modulé sur forme de lettres ou de nombres pour appeler AMBRE toutes les résines qu'elles soient fossilisées ou non sans distinction aucune angiosperme / gymnosperme. Dans cette nomenclature chimique (aux signatures moléculaires) le mot copal n'existe pas.







Ambre : Le piège végétal.
Comment fonctionne le piège botanique des résines pour capturer des organismes ? Le piège collant est-il exclusivement aérien ? Comment expliquer les faunes aquicoles (dulcicoles, dulçaquicoles) fossiles et notamment celles minuscules qui sont dépourvues de force physique ? Le dossier du piège de l'ambre est complété de nouvelles références qui invalident les dogmes "scientifiques" de moins en moins tenables.







Ambre : expertises, explications.
Les nouvelles expertises de vos pièces d'ambre sont présentées ici dans cette section du site.







Ambre : Le traitement en autoclave.
Les lanceurs d'alertes polonais (CHRISTEL HOFFEINS), soutenus par l'expertise scientifique (MCCLURE, KANE, STURMAN, SZWEDO, SONTAG) nous signalent que l'étude scientifique des inclusions organiques est rendue problématique par le traitement en autoclave de l'ambre. Le traitement en autoclave a peut-être pour seul avantage (optique) d'effacer le halo blanc de dégazage (en allemand "Verlumung") lequel authentifie les inclusions. Le matériel "torréfiés" en autoclave est dégradés et parfois même mêlés à du matériel copal rendant l'étude assez inutile. L'autoclave, l'outil des faussaires tourne à plein rendement...





Ambre : La vérité est celle de l'argent.
Fatalité : les baleines bleues disparaissent ? Pour régler le problème, une méthode simple consiste à renommer les dauphins en baleines bleues et voilà l'océan redevenu peuplé (pour continuer le trafic d'espèces lucratives). Cette solution complètement imbécile pour la protection des espèces, sans humour, est appliquée au commerce où désormais l'ambre est partout. Beaucoup de matières s'appellent AMBRE sans réellement avoir une quelconque affinité avec le succin fossile. Depuis la définition impossible des matières au premier congrès mondial de l'ambre, l'actualité rapporte ici et là de nouveaux gisements d'ambre, en Inde par exemple, puis cette fois au Mexique. Ce grand marchandage du monde trouve son apogée avec les chinois qui rachètent les mines dominicaines pour conduire une spéculation sur des monnaies virtuelles en affirmant que les résines dominicaines d'El-valle valent 1.000 €/g. A l'époque de l'argent roi, la vérité utile est celle qui devient rentable...







Ambre : L'explication des libelles.
Encore un dogme utilisé pour raconter l'ambre... Andrew Ross, le conservateur de la collection d'ambre du célèbre Musée de Londres raconte dans son livre : "Amber the Natural Time Capsule", que les libelles seraient des "bulles d'air atmosphériques piégées". La vérité (si elle existe) est assez différente puisque ces formations apparaissent dans les résines, par les résines, pendant la maturation des matières...







Ambre : L'origine des couleurs...
Les explosions atmosphériques des comètes pourraient-elles expliquer la couleur bleue étrange des résines fossiles dominicaines qui, observations faites, sont toujours vierges d'insectes et sont associées à des escargots marins ? Le dossier de la couleur des ambres est à lire ici.











Ambre : Marketing réseau chinois...
Sans être spécialiste de l'ambre, il est difficile de ne pas entendre ce marketing réseau qui, partout sur le web, annonce la progression de 700% sur 10 ans de la valeur de l'ambre bleu dominicain "justifiant" alors des investissements par enveloppes de 1.000 à 30.000 dollars dans des sociétés chinoises (et leurs filiales)... Des techniciens marketing déploient un message sur le web initié en conférence où l'on invite chacun à convaincre autour de soit du bien fait d'installer un système pyramidal où vivra la monnaie virtuelle gemcoin... Investir dans le matériel (le copal) dominicain est-il une solution miracle ou un miroir aux alouettes ???
A lire : dossier 1/2, dossier 2/2, les correspondances.










Biodiversité ALERTE : le Morvan ilot refuge d'espèces malades...
Etudier l'inventaire des inclusions de l'ambre constitue un exercice d'entrainement très utile pour transposer une lecture de bio-naturalité d'un paysage. L'exercice (d'observation et d'analyses des espèces piégées dans l'ambre) est transposable au présent pour décrypter la santé biologique d'un paysage et la vitalité des groupes biologiques. Après les anomalies nombreuses des insectes et l'épizootie incroyable chez les papillons, la focale est (une nouvelle fois) posées sur les grenouilles monstres et malades pour questionner la santé du Morvan... Le plus étonnant concerne vraiment les végétaux (qui pas vraiment "médiatiques") sont eux aussi anormaux...







Ambre : Expertises malgaches, théories allemandes.
A Madagascar, TOUT ce qui est gris, odorant, léger, pêché en mer et ramassé sur le littoral est l'ambre gris du cachalot! D'ailleurs des courtiers installés à Djibouti déclenchent des opérations pour prospecter en urgence ces matières, qui, analyses faites sont des oléorésines végétales... Oui, l'expertise scientifique démontre que les résines végétales ne sont pas la matière grise de la baleine... Et, cette collecte des résines végétales en mer permet de discuter le piège antique de la forêt d'ambre imaginé exclusivement aérien par les scientifiques allemands (d'où leurs ratés d'expertises).







Ambre : La prospection dans l'Oise.
Le hasard est-il seul responsable des belles découvertes lors de fouilles paléontologiques ? Non, la prospection, est un "art" intuitif et déductif. Pour trouver des bois fossiles producteur d'ambre (au moins dans les sites de l'Oise) il faut parfois lire la "texture" des roches encaissantes... Présentons un petit secret de prospecteur en page 2 de ce document PDF.







Ambre : Les vertébrés "vampirisés" par les résines.
Tant qu'à publier sur l'ambre autant présenter des sujets ignorés de la science. Certaines découvertes accessibles à tout le monde (car il suffit d'ouvrir ses yeux) infirment des dogmes de la science. Ecrit ici dans une thèse, raconté là sur Internet, l'ambre serait une sorte de miel "momifiant" qui préserve parfaitement les organismes englués. Le miel "momificateur" est surtout MO-DI-FI-CA-TEUR et il suffit d'examiner les vertébrés de l'ambre pour vérifier que certains fossiles sont "digérés", "vampirisés" par le chimisme de la résine qui, décidément, ruine souvent les dogmes de la science inébranlable.







Ambre : Fossilium a 30 ans !
Fossilium, le célèbre salon de minéralogie de Villeneuve d'Ascq fête ses 30 ans ! Il fallait bien un cadeau monumental !







Ambre : les découvertes rares.
Un petit lézard superbe dans l'ambre de la Baltique, de nombreuses portions de vertébrés, l'exposition des raretés commentées se complète sur le site Ambre.jaune.







Ambre : le paysage de la forêt.
De nouvelles prospections complètent les galeries du site Ambre.jaune et cette fois ce sont surtout les inclusions végétales qui sont examinées pour restituer d'avantage le paysage de la forêt d'ambre : Végétaux 1, Végétaux 2, Végétaux 3, Végétaux 4.







Ambre : conseil à l'achat.
A lire, (au moins une fois) si vous achetez de l'ambre...







Ambre : le cas des papillons...
Certains confrères avec qui j'échange et je partage (souvent) le plaisir de la contemplation des petites choses de la nature, de façons très amicales, m'ont surnommé l'observateur redoutable. Nous parlions de l'origine des papillons via l'ambre et des lépidoptères actuels sur le déclin. Les dossiers ont été actualisés.







Ambre : Duperies et bonnes affaires.
Tandis que les expertises se poursuivent au forum (questions/réponses) pour débusquer les bijoux trafiqués en ambres fondus (vendus d'ailleurs de plus en plus cher au marché de dupe), une nouvelle section permet aux collectionneurs de compléter leurs collections. C'est la rubrique ventes et échanges.







Expertise - Etude du copal.
On se sait jamais, si vous découvrez une résine en forêt, (évidemment enfouie dans le sol), le bon réflexe est de tester la fluorescence pour vérifier que la matière puisse être fossile. Vous êtes nombreux à tenir des matières brutes (type copal d'Afrique de l'ouest et copal Congo). Les résines subfossiles copal certes, pas forcément chères -comparées aux gemmes baltes- sont des archives surtout intéressantes car elles sont les "hot-spots" modernes de la biodiversité récente des nos forêts en constante évolution...







Expertise - Inclusion de l'ambre.
La révision d'un lot d'inclusions de l'ambre amène toujours des petites surprises. Et, si vous êtes collectionneurs, sans doute quelques objets nouveaux attirent votre attention. Vous avez des questions ? Voici une nouvelle expertise gratuite d'un insecte de l'ambre.







L'inventaire de Biodiversité - Morvan.
Toujours en balade dans les cultures des sapins (de Noël, mais pas seulement) pour étudier les différents mécanismes des oléorésines qui fonctionnent comme des cicatrisants sur des blessures, l'observateur ne peut manquer ces observations étranges et même hallucinantes !!! La surprise n'est pas celle d'examiner des arbres blessés ou tombés au sol. NON, la rencontre ici révèle des végétaux monstres (mutants) et des faunes aux phénotypes dégradés ! De la mouche aux ailes atrophiées à la grenouille dépigmentée devenue bleue, les herbes sont folles (VRAIMENT folles) et on se pose la question des substances mutagènes dans le sol.








L'inventaire de Biodiversité - Morvan.
En promenade dans les forêts du Morvan pour étudier les résineux (et donc le piège de l'ambre), il faut parfois s'arrêter pour constater les rencontres surprenantes ! Les insectes : albinos !... L'inventaire de biodiversité se poursuit avec cette fois deux criquets albinos rencontrés sur le même site !!! Assez étonnant et suffisamment intéressant pour actualiser la photothèque des espèces patrimoniales.










Les "ambres" qui ne sont pas baltes.
Si vous estimez que l'ambre balte (compacté, fondu, teinté, artificiellement chargé de petites paillettes) est trop souvent contrefait (par des procédés qui dénaturent les gemmes en autoclaves), vous pouvez opter pour d'autres origines. L'ambre est-il l'apanage des régions baltes ? Ls gros colliers ostentatoires d'ambre existent en Afrique et au Tibet. que faut-il penser de ces matières ?








Les vertus de l'ambre.
Tout aussi imbécile que les bienfaits de l'ambre-bio avec ce bijou bien "coloré" (qui n'est fait que d'un mélange pressé à base de plastiques), certains diagnosticiens (fous) de la lithothérapie préconisent l'introduction anale et vaginale de bougies à base d'ambre (voir ci-dessous).
Les dossiers des vertus de l'ambre est mis à jour...









L'examen des ambres proposés à la vente.
Tout est là, dit, dans l'image ci dessous... Initiés à Vienne dès 1881 pour développer une industrie des fumes cigarettes, puis, améliorés dans l'usine d'ambre "Stantien et Becker" de Königsberg, (devenu Kaliningrad), les procédés par lesquels les matières de moindre qualité peuvent être agglomérés en volumes plus conséquents (et plus solides avec l'adjonction de quelques plastiques, confer le brevet russe N°105899) n'ont jamais cessé ! Avec la crise les faux, et les ambres dénaturés inondent le marcher totalement débridé de l'ambre. A lire ce dossier et celui-ci.










Les vertus de l'ambre.
Pour des raisons culturelles, (loin des fondements scientifiques), l'ambre est utilisé par la médecine populaire dans les pays baltes. Des pommades et des préparations homéopathiques d'ambre semblent être commercialisées en Allemagne, en Pologne, en Russie... Et, depuis peu les produits sont disponibles dans quelques pharmacies en France. On vente les vertus de la vitamine D3 (indispensable au tonus musculaire et à la santé des os) qui serait libérée par les colliers d'ambres. L'acide succinique qui serait un miracle anti douleur pour l'homme (libéré également par l'ambre) serait efficace pour soulager les douleurs dentaires des bébés !? Les colliers dentaires sont alors vendus en France dans les pharmacies... Examinons ce dossier ésotérique des vertus de l'ambre.







L'Ambre gris du cachalot.
Vendu 10 à 15 fois plus cher que son frère végétal (l'ambre jaune), l'ambre gris du cachalot a ses adorateurs, ses courtiers, et, évidement ses expertises passionnées et passionnantes. L'ambre gris du cachalot, mille fois plus rare que l'ambre jaune, le dossier est actualisé ici.







L'Ambre balte serait en crise ?
En arrière des lumières des stands où l'ambre est commercialisé (à l'international !) avec tout le faste qu'on lui connaît, la matière est en crise. Le sujet ne date pas d'hier. Oui, les ressources de brut s'épuisent... Et, dans cette situation de plus en plus tendue des choses surprenantes apparaissent. Menons des investigations pour découvrir que le message publié "oui, merci, tout va bien pour l'ambre" n'est qu'un miroir aux alouettes. Le dossier est à lire ici.









L'Ambre, expertise des bijoux.
L'ambre vert utilisé pour les bijoux, pas très naturel...







L'Ambre russe sous les feux de l'actualité.
Lundi 17 février 2014, l'ambre russe est sous les feux de l'actualité. La pierre thésaurisée est présentée dans l'émission "Les splendeurs de l'ancienne Russie. Le legs des tsars". Mais en annexe de cette exposition à la télévision Arte, l'ambre russe vit aussi en dehors des lumières...








Ambre : les inclusions végétales.
Bon, il y a les fleurs, les graines et quelques champignons (voir ici), mais, posons le focus sur les séries végétales de l'ambre balte qui (très rares) représentent moins d'1¨% de l'inventaire des inclusions piégées.







Ambre : mise à jour des galeries.
Plusieurs petites notions iconographiques sont ajoutées dans les galeries du site.







Ambre : faire une collection.
Comment classer les ambres d'une collection ? Comment s'y retrouver ? Que signifie avoir une lecture horizontales des échantillons ? Le sujet est à lire ici.







Ambre : mises à jour des pages web.
Plusieurs pages synchrones sont actualisées sur le site Ambre.jaune. Quinze ans après cette réunion si importante quel est l'héritage du premier congrès mondial de l'ambre ? Et cet alevin de l'ambre balte (amené au congrès) pourquoi donner une telle importance à cette référence dans la galerie des inclusions (terrestres et aquatiques) du site Ambre.jaune ?







Ambre : commerce de dupe.
J'ai interrogé mon vendeur en lui demandant la raison de la disparition (étrange) des fluorescences de ses bijoux. Il me répond agacé qu'il n'y a rien d'anormal et que si j'avais suffisamment de connaissance (sur l'ambre) je comprendrais que l'expertise UV ne s'applique pas au matériel balte. Tient donc !!! Et pourquoi cela ?
Les joailliers et revendeurs n'apprécient pas vraiment que vous examiniez les gemmes de leurs bijoux en lumière noire. On se demande bien pourquoi.
A lire ici.







Expertise de bijoux d'ambre.
Oui, c'est fait ! J'ai acheté des bijoux d'ambre certifiés. Une poignée de main, un sourire, et voilà, la transaction est faite avec CERTIFICAT ! Vous avez succombé. Au célèbre salon xxx de l'ambre vous avez acheté des bijoux. Oh, les gemmes sont translucides superbes... Et, que dire du prix ? (Censure). Bon, vous pensez en revendre dans votre boutique. Oui, sauf que... Vos pièces sont-elles des ambres ? A lire ici.







De belles pièces d'ambre présentées.
Sous forme de petite balade (comme celle que l'on pourrait faire au musée en passant devant les vitrines) voici de belles choses ajoutées sur le site qui concernent les ambres et leurs inclusions.







Expertises des ambres.
Avec la crise économique, les faux ambres (sur Internet, dans les salons d'exposition et les boutiques) sont de plus en plus nombreux. Le marché de l'ambre est lucratif, TRES lucratif... Pour expertiser les matières, pour déceler les faux, l'observation la plus facile reste FONDAMENTALEMENT l'examen en lumière UV.







Biodiversité - Observations In Natura.
L'éthologie (c'est à dire l'observation décryptée des comportements) permet de lire l'œuvre active de quelques araignées qui attirent leurs proies par la modulation de la coloration du corps en contraste ultraviolet (UV). Parfois c'est comme si l'araignée utilisait un masque chromatique pour ensorceler les victimes qui "réagissent"... et se font même duper par l'exubérance de quelques motifs... Les araignées utilisent les UV pour chasser !







Biodiversité - Observations In Natura.
Tout le monde connait les lombrics, mais combien sont ceux qui savent que ces petits animaux peuvent s'allumer comme des guirlandes de Noël ? Pendant que les sols sont saccagés par les sylviculteurs dans le Morvan, voici une observation (réelle, vraie et superbe !) faite dans le Morvan. Voici une référence peut connue : les lombrics sont des animaux bioluminescents.

Avis aux auteurs et spécialistes: Autofluorescence is uncommon!

Il semble que la lumière des lombrics soit une bioluminescence née de l'activité des bactéries présentes dans la terre qui "dégradent" des champignons. Le corps complet de l'animal s'allume par des marques symétriques assez éphémères (lumières intermittentes). Tenu du boit des doigts (pour faciliter la prise d'images) le lombric s'allume surtout lorsqu'il s'étire et que le mouvement de son corps crée une stimulation mécanique des bactéries. Quelques journalistes contactés sont sceptiques... Mais la découverte magnifique est bien réelle ! Voir le dossier ici







Ambre, commerce : le certificat d'authenticité.
Oui, les ambres sont vendus avec leur certificat d'authenticité. Bizarre... Cela signifie qu'il y aurait alors des faux ? Bon, et, quel crédit donner à ces certificats ?







Biodiversité - Observations In Natura.
Saison froide, fin d'année, (baisse d'activité et d'audience), c'est le temps de publier -sur le web- les rapports annuels de biodiversité. Chaque secrétariat, chaque partenaire y va de son petit apport. "Petit", pas toujours. Car le dernier fait 112 pages ! Le texte est totalement théorique sans la moindre image ! Les graphes, les chiffres ne sont accompagnés d'aucune mention d'un quelconque nom d'espèce ! La rédaction aurait-elle (encore ?) été faite en aveugle sans aucune correspondance de terrain ? Déroutant… A rebours de considérations purement théoriques, voici dans ce dossier de réelles observations sur site. La biodiversité en Bourgoge - Morvan évolue vers des situations de plus en plus clairsemées où les opportunistes, tirant profits du stress anthropique, sont dorénavant plus nombreux dans les décharges sauvages que dans les parcelles saccagées d'une sylviculture qui cherche sa rentabilité en période de crise.










Oléorésines fossiles et subfossiles au Congo : Copal des forêts marécageuses de la cuvette centrale
congolaise (photo d'archive 1912) et autre varité d'Ambre Congo du site "Le Djoué" / 1985.
Pour les personnes intéressées par ce dossier vous pouvez correspondre
par email à l'adresse : eric.ambre.jaune@hotmail.fr







Ambre en mer, mais pas seulement !
La Mer Baltique, du Nord, et, d'ailleurs,… est un terrain de prospection infini pour trouver de l'ambre jaune et même un peu plus que de l'ambre jaune ! Et, on ne parle pas seulement de couleur !
Ici, par exemple, c'est une cargaison de gemme qui est repêchée en mer. Ce sont des résines en éclats magnifiques, ce sont des oléorésines durcies tout à fait authentiques, collectées en échantillons vrais, mais, qui ne sont pas fossiles, dommage.
Et, ici, cette fois l'observation ne tient pas dans un filet des pêcheurs ! La découverte est hallucinante surtout si elle est prise comme un OVNI. L'examen sérieux reste possible et l'objet ce situe sur le point originel, des dépôts d'ambre les plus importants du monde, en plein cœur de la Mer Baltique !
Pourquoi porter sa focale si forte sur l'ambre ? C'est simple, la pierre magique a des vertus ! Et ce dossier est également actualisé car des journalistes mènent l'enquête depuis que la Société Française de Pédiatrie fait des publications sur le pourquoi du comment bébé porte ses colliers jaunes ! C'est donc sérieux !







Médecine, le succin est-il bon pour la santé ?
Sollicités par des enseignes commerciales qui cherchent (encore) une caution d'autorité pour affirmer les bienfaits de l'ambre jaune sur la santé humaine, (l'élixir d'ambre biologique active le corps, agit sur le plexus solaire et purifie le chakra du cœur, nettoie le physique et relaxe l'esprit embrouillé…), voici des faits médicaux avérés : le succin est-il bon pour la santé ?







Nature : Photothèque - Biodiversité.
Défiant les clés d'identifications des entomologistes auteurs et chercheurs, des acridiens arborent parfois entre deux mues des morphes pigmentaires surprenants. Lorsque les criquets du genre Glyptobothrus prennent le morphe violet rose, d'autres (ici extraits de la photothèque Insectes Art et Images) peuvent résolument devenir rouge écarlate ! Ces observations in natura (magnifiques et troublantes) posent la question de l'évolution et des suivis des changements biotiques. Ces insectes anormaux deviennent fréquents dans le Morvan (de plus en plus dégradé par la sylviculture agressive). Ces insectes indicateurs de naturalité des biotopes sont-ils le témoignage viré au rouge d'une alerte désastreuse et funeste ?







Définition des matières - Ambre / Copal.
Nous l'avons déjà évoqué (au moins dans le dossier de l'archéologie égyptienne), en vérifiant les choses, en examinant les publications en creusant un peu les données, et, également en questionnant les auteurs, une confusion existe entre l'ambre et le copal.







Archéologie - Ambre / FILM.
A coté de l'utilisation des résines récentes (contemporaines et subfossiles) pour les préparations rituelles, les amulettes et les momifications (en témoigne les dépouilles et le contenu des vases), les égyptiens utilisaient-ils la gédanite (la vraie variété noble de l'ambre balte) pour sa valeur spirituelle ? Dans un documentaire passionnant mais où les preuves manquent (1h26mn de Gisela Graichen et Peter Prestel -Allemagne, LA ROUTE DE L'AMBRE, Arte 2 juin 2012), l'archéologue Timo Ibsen nous accompagne parmi les archives allemandes pour DEMONTRER l'utilisation de l'ambre et son transport des terres brumeuses du Nord -source de la pierre mystique très prisée- jusqu'aux temples de l'Égypte pharaonique.
A lire : 1 et 2 et, l'ambre utilisé en Egypte.

L'archéologue Timo Ibsen (sans analyse des échantillons égyptiens) souhaite démontrer que l'ambre de la baltique a voyagé le long d'une voie unique reliant les rivages de la Baltique -lieux d'origine du succin balte- jusqu'aux temples de l'Égypte pharaonique... Les analyses chimiques des deux ambres allemands (les sceaux d'ambre de Bernstorf, en Bavière) ne permettent pas d'affirmer l'origine des pièces archéologique égyptiennes... Et sans expertise chimique des résines noires égyptiennes de Toutankhamon, il est impossible d'affirmer l'origine balte des ambres utilisés en Egypte à l'âge du Bronze, d'autant qu'ils pourraient être nubiens.







Nouveau : Entomologie, le dernier ouvrage publié





Nature : Photothèque - animation culturelle.
Accompagnant la photothèque Insectes Art et Images, les actualités naturalistes du Morvan constituent la trame des observations d'inventaires de Biodiversité d'un pôle de surveillance dont l'objet est la valorisation des animations écologiques très appréciées du public local.







- La nouvelle publication ! -


L'abécédaire des arbres est un recueil
didactique et artistique de notions
scientifiques étonnantes qui expose
l'arbre sous un angle sensoriel...

Ce livret rapporte les faits les
plus surprenants de la
science en révélant
l'arbre sous un
nouveau jour.

Voici le courrier d'une lectrice :


C'est jubilatoire ! La forêt, son monde et la vision que vous apportez sur le sujet sont uniques et extraordinaires tellement loin des pensées communes. Et, de plus, elles sont scientifiques, démontrées et expérimentées. Vous
possédez un trésor dans votre cerveau de penseur de terrain. Vous êtes un homme éblouis et c'est une qualité rare, je dirais exceptionnelle. Ce travail de synthèse est passionnant et votre rédaction est un ticket pour un voyage express vers l'émerveillement ! Cette publication est unique et de grande valeur. Pour cela, je veux explorer ce monde de la forêt avec vous et faire un film de vos visions.







Le "Pélambre", le débat encore d'actualité !
Concernant le "Pélambre" le débat est lancé. Se pourrait-il que ce verre né sous influence volcanique (chaleur intense, forte pression, éruption et nuées ardentes) puisse avoir une origine végétale car observé avec des inclusions éventuellement organiques ?... Le sujet est discuté ici.







Ambre : La forêt (actuelle ou d'ambre) pour comprendre la multifonctionnalité forestière.
La multiplicité et surtout la qualité des fossiles de l'ambre permettent de dresser des études transversales pour étudier la forêt antique en redessinant la paléobiosphère. Cette recherche paléontologique est profitable aux recherches actuelles qui souhaitent comprendre la multifonctionnalité forestière pour protéger les espèces et permettre le transfert et le partage d'expériences dans une synergie profitable à tous. La forêt actuelle ou d'ambre.







Ambre : animation culturelle - exposition.
Une magnifique présentation de l'ambre à destination d'un large public se prépare avec une présentation exclusive et de belles surprises... A voir ici.







Ambre : Le Mag-AMP.
Les nouveaux numéros du Mag-AMP, (Magazine Ambre Miel Paléontologique) sont disponibles, et, les images posters sont évidemment publiées selon les derniers articles traités... 







Ambre : Le piège de la résine.
Substances cytologiques pour anticiper (prévoir) les choses ou pour les réparer, quel est le rôle des oléorésines ? Et, pourquoi capturent-elles des insectes ?







Ambre : Une pointure mondiale !
Sans doute le plus grand spécialiste mondial de l'ambre. 







Ambre : la forêt d'ambre est vivante !
Pour alimenter notre film sur la forêt (un travail extrêmement prenant !), nous préparons le tout meilleur de la forêt d'ambre !
La forêt d'ambre est vivante !







Ambre : le dossier des faux.
Les vrais faux de l'ambre. Soyez critiques les faux existent.







L' Ambre pour l'éternité !!! (10.000 € le nom).
Dans une démarche tout à fait sérieuse (mais qui peut faire sourire) des scientifiques vous proposent de passer à la postérité en donnant votre patronyme aux espèces nouvelles récemment identifiées dans l'ambre. Pour ce voyage d'immortalité patronymique vous devrez vous acquitter de 10.000 € (environ avec la conversion des monnaies). En vérifiant que la durée de vie moyenne d'une espèce est courte (quelques millions d'années) et en notant que les ambres fossiles sont surtout échelonnés sur des périodes TRES longues, le filon semble inépuisable. 99% des espèces de l'ambre attendent leurs identifications ! Dans ce contexte les scientifiques joueraient-ils avec le public ? Oui, mais, que vaut l'argent pour atteindre l'immortalité par l'ambre ! L'ambre, mémoire de vie des inclusions et support -nouveau- de conservation des noms ! L'ambre est vraiment un "Miel de Fortune" dans tous les sens du terme ! Pour les personnes intéressées par l'achat d'un nom d'espèce, je donne (sérieusement) les renseignements utiles par e-mail; (le site Ambre.Jaune n'a pas pour vocation première le commerce)...







Ambre : comment distinguer les faux ambres ?
Quelles sont les techniques permettant de distinguer les faux ambres des vrais ? Dans un article très dogmatique publié dans la revue POUR LA SCIENCE - N° 356 JUIN 2007, (article récupéré via la revue American Scientist) les auteurs Jorge Santiago-Blay et Joseph Lambert répondent à la question et affirment qu'ils sont capables de détecter les faux ambres. Voyons donc ce sujet !







Ambre : unique au monde !
Lorsque certains sites proclament des découvertes rares, (par effet d'annonce), voici une découverte mondiale, (une découverte unique !), voici la première trace fossile d'un caméléon dans l'ambre. En remarquant que soixante espèces de caméléons existent actuellement à Madagascar, (soit la moitié des espèces mondiales) en notant que le copal malgache est une matière qui mémorise la trace des espèces forestières, il n'est pas tout à fait "inconcevable" de retrouver une portion fossile minuscule d'un caméléon dans une résine indurée... La chose la plus étonnante est que la science dogmatique occidentale -qui affirme tout savoir sur l'inventaire des espèces fossiles des résines- ignore encore la description scientifique de ces animaux. Depuis 2002 (publication personnelle des premières traces de chairs pigmentées) personne n'a étudié le potentiel formidable des gisements malgaches. Des inclussions merveilleuses attendent depuis déjà dix ans leurs publications, le message est lancé au rapporteurs d'articles...UN PETIT ARTICLE SUR LES CAMELEONS DE L'AMBRE ? ...







Entomologie : La double vision des Insectes !
Des chercheurs du CNRS ont étudié le vol automatique des insectes qui résiste aux caprices du vent, (CNRS-université de la Méditerranée). Les scientifiques pour des travaux de robotique ont apprécié le contrôle automatique où l'insecte voit défiler le sol par un "flux optique", comme on peut le constater en regardant à travers le hublot d'un avion. Les expérimentateurs (2007) ont observé que l'insectes (selon des images du hublot) battait plus ou moins vite des ailes où vitesse de vol, altitude et proximité du sol sont (on s'en serait douté) des paramètres liés. Quittant la technique pour les fossiles, 2009, ce sont les mouches de l'ambre, Cascoplecia (insolitis Bibionomorpha) du crétacé qui vont encore une fois ouvrir l'esprit des scientifiques... Mais, six ans avant ces observations j'ai publié la découverte d'un mécanisme autonome inconnu et encore jamais étudié où l'insecte peut surtout modifier ses trajectoires par un sens ultra performant. Oui les insectes ont une double vision. Voici le sujet  : La double vue des insectes ou, comment expliquer que des mouches peuvent voler dans un orage en évitant les gouttes !







La photothèque Insectes Art et Images
Souvent, l'entomologie se résume -au moins par la profusion des travaux- aux descriptions des structures qui caractérisent les espèces. Avec les inventaires récents de Biodiversité, la taxonomie revient en force. Et, -humour-, selon que vous serez grand ou petit vous aurez un nom prestigieux correspondant au patronyme du chercheur heureux de passer à la postérité. Comble de la gloire, une éponge porte aujourd'hui 56 noms scientifiques ! Et, les dinosaures, dont l'allure variait en fonction de l'âge, sont également l'exemple problématique que l'allure ostentatoire n'est pas le critère suffisant pour attribuer un type et un nom d'espèce. A coté de la taxonomie, l'éthologie "in natura" permet des voyages extraordinaires en révélant à l'occasion des insectes colorés et des morphes surtout ignorées des taxonomistes -qui n'observent que des cadavres sous les loupes binoculaires-. La photothèque Insectes Art et Images présente ses espèces vivantes prouvant alors que certains livres sont faits à l'aveuglette.







La photothèque Insectes Art et Images
La photothèque Insectes Art et Images (formée de l'inventaire de biodiversité des espèces patrimoniales du Morvan) 16 Go d'images, constitue une ressource de plus en plus exploitée par des partenaires très impliqués. Et, la découverte formidable de collemboles luminescents, (photographiés "in natura" dans les sapins de noël!) renforce les attentions portées à ces travaux "lumineux" ! (=humour).







Une belle publication ambre
Dans un sujet très intéressant pour un diplôme de type master (Haute Ecole - Arc / Neuchâtel), Carole Maître publie un dossier brillant qui présente une synthèse des principales notions de l'ambre. Une synthèse riche en informations justes !
Le sujet est discuté ici dans ce document avec une précision importante sur le rôle des oléorésines.







La photothèque Insectes Art et Images
Sous forme d'invitation pour une collaboration, un sujet intéressant : l'inventaire de biodiversité réalisé dans une région peut-il donner un aperçu neuf de la situation bio sanitaire d'un paysage ?
Oui ! Alors exploitons nos documents. Tandis que la sylviculture (elle n'est pas seule responsable) dégrade la forêt, le modèle des papillons (commentés pas tous de fragiles) peut-il nous servir de guide pour comprendre l'évolution des équilibres ? Ce dossier PDF de 54 pages sur les papillons (et un peu plus) est une petite présentation esthétique pour rechercher des collaborations avec les gens passionnés par la nature et ceux surtout qui auraient la bonne intelligence de publier des articles...
Ce document réalisé avec des insectes du Morvan est élaboré à partir de la photothèque Insectes art et Images.







Les pigments conservés dans l'ambre, une publication Ambre.Jaune sur Futura Science.
Monsieur Goudet. Oui, avec 15 mois de retard vous publiez enfin l'article sur les pigments conservés dans l'ambre.
Cet article (comme je l'expliquais par e-mail) est une exclusivité mondiale. Peut-être pourriez-vous floquer en urgence les images comme je l'avais demandé pour éviter qu'elles ne soient piratées ? Qu'en pensez vous ? Et, par contre, la seule image floquée avec l'information de la provenance celle-ci a été réduite sur votre site empêchant de lire le texte ?! Je croyais qu'en vous raccordant les travaux gracieusement vous auriez apporté un soin dans les délais (réactivité) et une écoute à mes exigences. (Avec éventuellement une relecture pour dernier contrôle).
Merci de floquer les images sur votre site.

Cordialement, Eric Geirnaert.







Ambre, l'origine botanique
L'origine botanique des ambres faits encore débat. Certains se posent des questions et d'autres affirment des choses comme par exemple que l'origine botanique incontestable de l'ambre serait unique. Monsieur Franck BONNAFOUX nous interpelle et nous lui répondons dans ce dossier.







Ambre, la vieille entomologie descriptive
La vieille entomologie descriptive française des inclusions de l'ambre, par forcément très utile pour identifier les inclusions de votre collection, mais, des documents utiles qui montrent l'orientation passée (et encore présente) de la recherche. Les publications françaises de l'ambre ne s'intéressent telles pas trop aux morphologies des arthropodes quitte à oublier un peu le reste ? Voir le sujet ici.







Ambre, la science en marche !
La science (au moins celle de l'ambre !!!) est formidable ! D'un côté, le web, et, de l'autre les livres. Avec le web les marchants vous proposent des échantillons superbes et très intéressants ! Tenez, par exemple, pour votre collection, (ou votre musée) vous pouvez acheter un ambre méditerranéen -un ambre crétois- de 45 KG! (A lire ici ). Et, si vous estimez que le web n'est pas assez sérieux, il vous reste les livres pour préparer un cours, mais, dans ce cas, c'est à n'y rien comprendre ! Pour l'ambre, les livres disent tout et leur contraire ! Carole Maître qui prépare ses cours nous explique ses déconvenues ici dans ce document.










 

Infographie et communication web
Quittant un peu les travaux scientifiques de l'ambre (souvent critiqués dans leurs présentations par ces esprits bien formatés aux éditions PDF tristes, en noir et blanc), voici de l'image esthétique et en couleur ! Ce dossier est présenté pour prouver que l'image permet de soutenir le développement d'un sujet. Le javelot et l'ambre ont en commun d'être des sujets surtout peu commentés sur la toile. Voici un bel exemple de réalisation graphique...
 

                La communication sport par Eric G.



 









La saga du criquet rose, nouvelles découvertes !!!
Cela devient un vrai bestiaire ! Eté 2011, les découvertes se suivent !!! La saga de criquet rose mutant se complète encore et toujours ! Cette fois ce sont deux nouvelles découvertes, celle d'Emmanuelle GILLES (à voir ici) et celle Alice Delplanque (à voir ici).

          Criquet mutant ?
          Vous avez dit
          criquet mutant ?
           
La publication gratuite et 
exclusive du criquet rose !



 






Les ambres crétacés
Les dépôts d'ambres crétacés permettent d'étudier les groupes animaux ancestraux les plus intéressants comme celui par exemple des fourmis, mais, à coté de ces recherches sur l'identification des progénotes, les étudiants et les scolaires souhaitaient une carte des gisements des ambres crétacés. La carte est proposée ici. Et, une réponse concernant l'ambre de Jordanie (également crétacé) est donnée ici au Forum.







Publication ouvrage et développement de travaux
On le sait, l'adage le dit : il n'y a pas que le sport dans la vie. Mais lorsque le recordman du monde (de votre discipline !) vous demande de participer et de devenir partenaire, vous ne pouvez pas refuser. Voici un travail publié sous forme de consécration.
Le sujet est présenté ici.







La photothèque Insectes Art et Images
La photothèque Insectes Art et Images présente des découvertes exclusives très surprenantes. Cette fois ce sont les mouches "catadioptres" ! Certaines mouches peuvent utiliser la lumière du soleil sur leurs yeux qui fonctionnent alors comme des réflecteurs (catadioptres). Lors des danses ritualisées, les comportements observés sont hallucinants !
Le sujet est présenté ici.







L'ambre jaune et le copal d'Afrique
Tandis que les travaux d'inventaires du célèbre projet VAVIV se mettent en place, l'ambre jaune fossile d'Afrique et également le copal d'Afrique viennent se poser sur la table des scientifiques. Le copal Bubinga, à lire ici.







Le concours de photographies 2011
Le concours de photographies 2011 consacré aux arbres est lancé. Les résultats auprès du public (à l'international) dépassent déjà le cadre des petites observations divertissantes.







La photothèque Insectes Art et Images
La photothèque Insectes Art et Images présente des dossiers surprenants comme la communication de ces petites mouches qui viennent se poser sans timidité aucune dans les toiles d'araignées.









La science en marche
Tandis que certains travaillent aux Inventaires de Biodiversité des espèces, d'autres inventent leurs chimères. Présentées dans des livres ces chimères sont ensuite exposées dans des musées !







Les photohèques Morvan - Nature
Les plus belles images du Morvan s'enrichissent de vues concernant les oiseaux. (A lire, le dossier : des oiseaux du Morvan).
Les photographies exposent aussi des animaux surprenants et même très surprenants.







Editions scientifiques
Dans le cadre du Projets VAVIV (VAVIV = "Vn Admirable Voyage d'Inventaire du Vivant") les organisateurs réalisent et distribuent des documentations à destination des publics dans plusieurs pays.







La saga du criquet rose (suite) !
La saga de criquet rose mutant continue. Voici la découverte de Monsieur Nicolas Falcon. Sinon, pour lire le dossier, à son début, cliquez sur l'image ci-dessous.

                             La publication gratuite et 
exclusive du criquet rose !



 






Les photohèques Morvan - Nature
Tandis que ceux qui travaillent aux inventaires entomologiques continuent encore le piégeage des espèces (créant une soupe de cadavres dans un milieu collant) sans pouvoir jouer aucune animation pédagogique auprès des groupes scolaires, une autre méthode plus respectueuse du vivant consiste à chercher puis photographier les insectes vivants dans leurs biotopes.
Pour cet été, peut-être une animation sur le terrain pourrait-elle être envisageable. La photothèque Insectes Art et Images se complète de galeries étonnantes. A voir ici













Les fourmis de l'ambre et d'aujourd'hui....
Certaines petites observations, -réalisées par hasard dans les forêts du Morvan-, sont bien plus frappantes que d'autres... Dans ma collection d'ambre, dans un fossile très rare (publié en 2002), les débris de la patte postérieure droite d'un lézard Hemidactyle, (les restes sans doute du repas d'un prédateur antique) sont examinés par des fourmis dolichoderinae. Retrouver et surtout observer les fourmis des bois actuelles occupées à la même tâche (les fourmis démembrent la dépouille) a de quoi bloquer pour de longues heures le naturaliste attentif aux observations entomologiques en milieu naturel. A voir ici.







Etude scientifique des inclusions...
Des scientifiques brésiliens souhaitent étudier scientifiquement l'insecte fossile en couverture de l'ouvrage Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie. Le sujet est ajouté ici.







Un nouveau procédé d'exploration des ambres...
Un nouveau procédé d'exploration des ambres révèle les clivages, le fluage, les mouvements animaux fossiles, les pollutions internes, les lignes de tensions et autres mémoires fantômes étranges de l'ambre fossile. Le sujet est à lire ici.









L'ambre pour raconter les dinosaures à plumes...
Les proto-plumes fossiles qui permettent de discuter l'apparition des oiseaux parmi le groupe des dinosaures existent ailleurs que dans l'ambre français. Trois références existent dans l'ambre turonien du New Jersey (Grimaldi et Case 1995; Grimaldi et al. 2000). Plusieurs traces ont été étudiées dans l'ambre aptien d'Álava (Alonso et al. 2000). Une mention de plume existe dans les ambres santoniens canadiens. Une plume est également étudiée dans l'ambre du Japon (Grimaldi et Case 1995). Une référence doit être évidemment mentionnée dans l'ambre albien du Myanmar (Grimaldi et al. 2002). Et, nécessairement, plusieurs syninclusions de plumes, d'une même espèce hôte, sont référencées dans l'ambre du Liban (Schlee, 1973). Aussi bizarre que cela puisse paraître aucun auteur cité n'a osé montrer ce qui pourrait être un hypothétique support à ces proto plumes. L'inclusion présentée ici a alors un intérêt primordial.
A voir ici.







ALERTE Ambre : Manipulations scientifiques ! ...
Page 27/52 du MagAmp N°4, et ailleurs dans le site Ambre.Jaune, j'alerte textuellement les internautes et les spécialistes auteurs que des chevaux de Troie sont déposés dans les travaux.
Ce système (qui fonctionne sur le principe de la surprise à retardement) n'évite pas la piratage mais permet (après coup) de révéler que les travaux ont été aspirés par des AS-Pirateurs (des As du Piratage = humour). Les dernières références ainsi constatées (au total, déjà plus d'une trentaine) concernent cette fois les soi-disant publications sérieuses des grandes institutions qui diffusent un travail d'expert sur l'ambre de l'oise. Il est dommage que de telles équipes travaillent sans déontologie. Et, ne soyons pas dupes d'autres, préparent déjà leur publications sur les ambres cénomaniens de Charente Maritime. La demande insistante d'arguments précis, le pinaillage bibliographique est souvent l'étape prépublication de certains scientifiques qui, (en sous-marins, après la vente du fond de tiroir, l'appropriation des secrets de la macro photo et l'exploitation des travaux), préparent leur publication à la sauce d'ambre.
Accordant depuis toujours mes travaux gracieusement, cela ne me gêne aucunement de voir mes recherches apparaître dans des publications, mais, les pirates surveillés (à l'origine d'un horizon très différent) ne sont finalement pas ceux qui sont pris au piège. La publication présentée ici n'est qu'une "duperie" !
Page 2 du document, les insectes (de ma collection) ne sont pas de l'Oise. Les fossiles ne sont pas même français, et, ne sont surtout pas de l'époque des échantillons du basin parisien ! C'est un cheval de Troie, une erreur volontaire pour surprendre et prouver le manque de déontologie de certains.
Voici le cheval de Troie.
Et, voici les effets en cascade du cheval de Troie.
Avis donc aux personnes... Si vous souhaitez exploiter des mentions du site Ambre.jaune ou récupérer des travaux pour des publications médiatiques (éventuellement commerciales) annoncez vous, demandez une autorisation. Car, l'aspiration (sans contrôle) peut vous réserver des petites poussières "cancérigènes".
Le mal, si c'est un mal, se développe une fois la particule absorbée. Le web, (et surtout le site Ambre.jaune), n'est pas un self- service !







Les inclusions rares...
Voici l'une des familles (parmi les belles, les très belles espèces) les plus rares de l'ambre. Certaines guêpes de l'ambre sont esthétiques, et, d'autres, ont un peu plus encore !
Voir l'image.







Les FAUX ambres...
Pour étudier les inclusions de l'ambre il est nécessaire de reconnaître les contrefaçons, et, sur Internet (ou dans les livres) rares sont ceux qui expliquent les indices intéressants pour expertiser les fossiles. En simplifiant, on peut dire qu'il existe trois mécanismes naturels qui marquent les inclusions authentiques prises au piège des résines. Pour discerner les contrefaçons, (ambre et copal), il faut absolument lire cette fiche.







L'étude de l'ambre et l'étude du copal...
Tandis que l'ambre jaune fossile restitue difficilement le paysage végétal de la forêt balte antique, (Fiche 1 et Fiche 2 ), le copal, sub-fossile, constitue : "Vn Admirable Voyage d'Inventaire du Vivant", ce que présente le dossier de recherche VAVIV.







Les ambres en France.
Dans le magnifique territoire des Cévennes (organisé désormais en Parc National des Cévennes) il y aurait des gisements d'ambre à redécouvrir... Si la prospection est évidemment toujours soumise à des règles, que peut-on dire sur les ambres des Cévennes ? Le dossier des ambres en France est actualisé ici.







Le jeu AMBRE
Question d'un Internaute. Bonjour. Le jeu ambre (sur votre site) est, oui, toujours d'actualité ?
Oui. Le jeu Ambre (TOTALEMENT GRATUIT) consiste à trouver (décrypter) un message secret, lequel, envoyé dans un programme vous donnera une clef qui envoyée par e-mail à mon adresse électronique me prouvera que vous avez résolu l'énigme. Le jeu AMBRE est complètement gratuit, sans aucune obligation d'achat, de quoi que ce soit. Le premier prix gagnant du jeu AMBRE est évidemment un très bel ambre insectifère et le roman (version espagnole) dédicacé de Shaun Oliver.
Le jeu Ambre : image pages 1 2 3 4 5 6







Ambre nos meilleurs vœux pour pour 2011.
Pour son dixième anniversaire le site Ambre.jaune -devenu une référence- s'associe à Shaun Oliver pour présenter aux Internautes tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.
Espérons que le site Internet Ambre.jaune puisse encore longtemps diffuser librement l'information croissante dans toutes les branches d'activité de la discipline en mettant à disposition des associations particulières et scientifiques une tribune gratuite qui donne à voir et à lire, élargissant alors le champ des présentations habituelles.
Et, justement, pour cette année particulière (qui consacre le dixième anniversaire du site!), l'équipe éditoriale voit les choses en grand et propose en téléchargement gratuit (épisode par épisode) le roman Ambre.





Les Vœux d'Ambre pour 2011




Ambre la bonne résolution pour 2011.
Pour bien poser les bases de la nouvelle année (ambrée) et étudiant correctement les dossiers, il est important de préciser les notions fondamentales que certains entretiennent assez floues pour leurs publications à sensations... J'ai ajouté de belles images et complété quelques sujets très utiles aux universitaires et écoles (TPE). Ces notions sont d'ailleurs reprises au musée de Grenoble. Espérons que la précision et la persévérance permettent d'envisager enfin des expressions claires pour cette nouvelle année... Le dossier actualisé est consultable ici.







Les dossiers complétés à la demande des Internautes.
A coté des FAUX ambres (avec le dossier actualisé ici), la légende de l'ambre, (l'origine céleste, l'origine marine) et toujours les posters gratuits à la demande.







Le site pédagogique 100% gratuit
Tandis que les éditions spécialisées des revues de sciences sont peu accessibles en consultation libre (et désormais floquées d'un petit caddie, qui représente votre panier d'achat, pour bien vous faire comprendre que la connaissance est désormais payante), le site Ambre.jaune.free.fr souhaite jouer pleinement son rôle éducateur en proposant gratuitement des travaux pédagogiques :

1) Des réponses rédigées pour des TPE scolaires.

2) Des collaborations gratuites pour publier un DVD, consacré aux richesses de la mer, (en cours de présentation), et, également,

3) Des découvertes EXCLUSIVES et VRAIES, des découvertes vierges de toutes mentions dans la bibliographie spécialisée.







Les ressources du site Ambre.jaune
Interpellé par des scolaires pour les (TPE =Travaux Personnels Encadrés), on me demande, une nouvelle fois, où trouver des notions sur la fossilisation de l'ambre ? La fiche concernant la fossilisation des résines a été complétée et accompagne quelques autres ressources décidément de plus en plus utilisées par des internautes qui apprécient les diffusions gratuites à vocation pédagogiques.
Le dossier actualisé avec la fossilisation est à lire ici.







Ambre fraudes scientifiques ?
Monsieur, (pardon!) Docteur René Gabriel Jeannel !, Directeur du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris en 1951, commandeur de la légion d'honneur, ne nous aurait-il pas fait cadeau (avec humour) du premier xylocope jamais trouvé dans l'ambre ? L'insecte publié en couverture d'un livre culte, (d'ailleurs seule photographie de l'ouvrage?!) a de quoi déconcerter les collectionneurs d'ambre attentifs. L'insecte EST TELLEMENT BEAU, à moins,...
A moins,... évidemment, que cela ne soit qu'une contrefaçon...




Il est assez facile de noyer un insecte contemporain (ici un xylocope)
dans une résine pour imiter un beau fossile d'ambre. C'est ce que l'on
appelle une fraude. Alors, l'insecte de l'ambre publié par le Directeur
du Musée de Paris est-il un vrai ? La question est posée et, le
sujet actualisé est à lire ici.







La confusion Ambre - Copal (SUITE)
Certains lecteurs du site Ambre.jaune nous fons remarquer que pour le dossier très polémique de la confusions AMBRE- COPAL, aucun travail scientifique publié n'infirme ou confirme l'embrouillement. Donc...
Résumons, avec humour, la situation.
Outre les définitions que je propose, dès 2002 dans ma monographie, (pour situer déjà la problématique), l'absence de travaux édités en version papier n'empêche cependant pas de faire une synthèse de la situation ! Et, cela tombe bien j'ai ai une, (évidemment perfectible). Je vous propose cette synthèse. A la fois progressive, documentée, argumentée avec évidemment la bibliographie, on comprend vite la situation dès que l'on creuse un peu. Je conçois qu'il soit finalement surprenant (même dérangeant) de découvrir que l'AMBRE français n'existe pas (encore). L'ambre de l'Oise (Le Quesnoy) n'est qu'un copal.
Pour comprendre le dossier, prenons l'exemple du matériel mexicain. Doit-on parler d'Ambre ou de Copal au Mexique ? La réponse est donnée pages :12 à 17, de ce dossier. Le matériel mexicain est donc de type copal. MAIS ! Dans le même temps, on écrit (dans des articles publiés) que la même origine botanique produit, cette fois, (MIRACLE !) sur le territoire français, de l'ambre ! Pour comprendre le phénomène grâce auquel UNE réalité est modulable, je vous invite à lire, les pages 10 à 20 de cet autre dossier.
Ainsi, preuve est donnée. L'ambre en France n'est qu'un copal, même si le sujet est évidemment occulté...

Et, pour ceux qui, pressés, (comme les journalistes) qui voudraient une version courte : Article1Article2







Les TRES belles inclusions RARES de l'ambre !
Le saviez-vous ? Les perce-oreilles, connus de tous, sont ces petits insectes (Dermaptères) qui ont une pince à l'extrémité de l'abdomen. Mais, dans le passé paléontologique, (dans le registre des fossiles de l'ambre), les pinces étaient recouvertes de poils ! Le sujet est présenté ici.








Nature - environnement
Pas besoin d'être un mutant pour TOURNER à gauche !
Tandis que nous étudions les inclusions qui tournent bien dans l'ambre, Monsieur jean louis romand, spécialiste des escargots contemporains nous précise des notions relatives aux escargots mutants... Pas besoin d'être un mutant pour tourner à gauche. Et, avec ces données c'est toute notre compréhension de la biosphère qui s'en trouve améliorée. Le dossier est actualisé ici.









Les inclusions étranges de l'ambre !
La question est une nouvelle fois posée… A quoi correspond cette étrange inclusion ? Ressemblant à des gants de vaisselle (un peu ratés pour le nombre de doigts proposé à 8) ou, semblable à des ailes d'ange boudinées, quel est donc cet objet fossile de l'ambre?
Quésaco ? Qu'est-ce que c'est ? ...
Et, la réponse ici.







Les contrefaçons de l'ambre...
Comment éviter l'achat d'un faux ambre ?







La nécessaire confusion Ambre - Copal
A cette époque où l'Argent-roi guide les articles à sensation, oblige à vendre le faux identique au vrai, et, conduit les propositions les plus hasardeuses, on se demande si finalement les définitions floues ne sont pas profitables à chacun. Posez-vous la question des rétinites, succinites puis, désormais résinites... L'examen de transformation des matières dans les processus commerciaux (image ) et un synopsis des définitions (image ) est très instructif.
Le suivi chronologique des définitions par pays (selon les apports des découvertes) est très instructeur, ..., et, l'exercice, n'est pas qu'un simple jeu intellectuel de linguiste.




Le dossier Ambre - Copal est actualisé ici.

Humour, la raison de la confusion : Le podium des résineux






Une inclusion baptisée artefact !
Souvenons nous, la découverte a été présentée aux spécialistes dès 2000. Mais, sans interprétation, certains n'y voyaient qu'un simple (c'est vraiment le mot) qu'un simple artefact.







Une inclusion muséale
En ouvrant le livre : Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie, la première inclusion présentée est celle d'un scorpion.







Quoi de neuf dans le Morvan?
Quoi de neuf dans les travaux d'inventaire du Morvan ? Dans le cadre de l'étude de la biodiversité, les photothèques et les dossiers publiés concernant les espèces patrimoniales de Bourgogne ont conduit des rencontres scientifiques et sont à l'origine d'échanges particuliers entre différents acteurs passionnés de l'environnement. Les belles images d'inventaires publiées dans l'ouvrage Morvan ont trouvé un écho formidable ! Et, les équipes du CRGB souhaitent de fait développer des travaux de valolorisation de plusieurs biotopes types d'Afique...
Quand la passion dépasse le cadre des implications régionales, c'est toute la Nature qui en profite...







Du Jurassique au Trias… Une histoire d'ambre
Les ambres à inclusions les plus anciens examinés par la science sont, pour l'instant, ceux du Trias. Et, Triassic Park, vous connaissez ? Triassic Park







Les deux dossiers Ambre du jour
A coté d'une précision sur la compétition qui consiste à dénicher les ambres les plus anciens connus au monde (ici), peut-on, sans concurrence (et sans conflit de datation), examiner autre chose que la biométrie des espèces types, comme, par exemple, la mode vestimentaire animale ? Peut-on sous la focale de l'ambre étudier la genèse de la mode vestimentaire ? Présentons le dossier ANIMODE, un joli sujet au rendez-vous des ennemis des animaux invisibles : http://animalpublic.fr/
Animode : La mode vestimentaire animale, le pdf.







Pour 2011, ce sera la forêt d'ambre !
Après l'année 2010 consacrée à la biodiversité, 2011 est l'Année Internationale de la forêt. Pour suivre le sujet, présentons la forêt d'ambre !








Les inclusions étranges de l'ambre !
Poursuivant les inclusions intéressantes pour préparer le cd-rom Ambre -qui sera une compilation des plus belles images-, il y a quelque temps, nous posions, ici, la question concernant une inclusion étrange. Après examens TRES attentifs et les questions posées aux spécialistes, la réponse est donnée ici.







Les dinosaures et l'ambre
Ambre, Moustiques et Dinosaures ? Le dossier a été actualisé.







L'histoire de Jurassic Park et l'ambre
En exploitant directement des dépouilles sanguinolentes en chair et en os, (qui existent et ont été découvertes par E.G.), le scientifique John Hammond (Richard Attenborough) n'aurait-il pas facilement cloné ses dinosaures ?







Les fourmis de l'ambre
La fourmi est vraiment inséparable de l'ambre. La fourmi est un acteur si proche de la résine qu'elle exploite la ressource pour ses propriétés anti-infectieuses.







Les inclusions rares de l'ambre

Pour la présentation des champignons fossiles de l'ambre, il manquait le petit aspergillus. Les spécialistes apprécieront.







Les inclusions rares de l'ambre

Les vertébrés de l'ambre sont rares ?!... Voici quelques découvertes intéressantes. Reptiles remains in amber.







Découverte du copal indien

Modifiant la définition de l'ambre (qui devait réserver le monopole de la propriété aux seules régions baltes 1995-1998), quelques scientifiques -peut-être aidés de commerciaux- inventent l'ambre des "arbres feuillus". Ce nouveau concept qui vise à intégrer le copal sous le chapeau d'ambre devrait permettre de proclamer des découvertes en fanfare... Et, cela tombe bien, une résine (hier dénigrée, car de type copal, Eric G. 1998) est aujourd'hui sous les lumières "ambrées" des projecteurs. Nous ne sommes pas en Afrique, nous sommes en Inde. Le pays émergeant pourraient-il lancer la mode (scientifique) d'une résine concurrente du succin ?
A lire : Marche à l'ambre. L'Inde se met au copal.







Interpréter les inclusions de l'ambre

Pour expliquer certaines pièces fossilifères très surprenantes il faut parfois dresser l'inventaire des comportements des espèces. Mais, l'inventaire rime souvent avec massacre. Dresser le catalogue des espèces et l'étude éthologique par l'image, deux activités bien différentes. A lire ici.







Travaux nature exposition

Pour l'Année Internationale de la forêt (2011), ce dossier actualisé -qui analyse l'écosystème de l'arbre- est l'allégorie de notre implication responsable dans des initiatives visant à améliorer notre connaissance et notre impact vis-à-vis de tous les types de forêts, y compris les arbres hors forêts...







Les plus belles images de l'ambre

Sur réservation la sélection des plus belles images de l'ambre.







Un nouveau procédé d'observation des ambres !


DECOUVERTE - EXPLORATION de l'Ambre.


Un nouveau procédé d'exploration des ambres non destructif, (et gardé secret, jusqu'à la publication) restitue la mémoire dynamique 3D des influences exogènes qui ont marqué les résines.

Préparés et disposés dans un environnement contrôlé, les échantillons bruts d'ambre peuvent restituer des informations précieuses comme ces belles images fantômes que sont ces traces dynamiques d'impacts (ci-contre).

Les traces fantômes sont conservées en profondeur dans la gemme... Voici un exemple assez surprenant ici.







Le piège photogène de l'ambre

Il y a quelque temps nous posions (dans cette page, ici) la question de l'identification d'une inclusion très étrange. Et, sauf notion que nous ignorons totalement, le piège photogène de l'ambre, imaginé par les auteurs allemands, (imaginé, il n'y a pas d'autre mot !), est vraiment porté à caution avec l'identification du fossile. Alors à quoi correspond l'inclusion ? Réponce ici dans le dossier actualisé.









Les inclusions étranges de l'ambre !
La question est posée… A quoi correspond cette nouvelle inclusion ? Attention surprise ! C'est le cerveau fossile d'une fourmi de l'ambre ! Le nouveau procédé d'observation des ambres insectifères (découvert récemment) donne du relief aux inclusions. Et, avec le dit procédé, on passe de la photographie des inclusions déjà correcte à une observation cette fois vraiment performantes qui ressemble d'avantage aux observations d'imageries comme celles que donnerait un scanner.
Le cerveau fossile d'une fourmi de l'ambre !







Les fourmis de l'ambre
Bien loin des expériences de laboratoires en terrarium, en sortant un peu de ses locaux, et, effectivement si la passion vous anime, les observations de terrain dans les hautes forêts du Morvan, révèlent la vie intime des fourmis...










Les photothèques réalisées en Bourgogne -régulièrement complétées- sont une invitation au voyage.
Pour les publications papiers et autres expositions, les photographies et infographies sont
proposées gratuitement en très grand format.





Les photohèques Morvan - Nature
Alors, oui ! Tout chaud du jour ! Né ce matin... Du nouveau et même du mouvement, dans le nid, et, des posters disponibles.
A voir ici







Les contrefaçons de l'ambre
Comment acheter un bijou d'ambre sans se faire avoir... Le test d'authentification des VRAIS ambres par la vérification de la fluorescence naturelle est implacable ! Pour repérer les ambres authentiques (parmi les contrefaçons plus ou moins trafiquées en joaillerie) rien de plus facile ! Placez les échantillons sous une lumière UV. L'ambre authentique NON trafiqué vous sautera aux yeux !







Un nouveau procédé d'observation des ambres !
Bon, la fluorescence est un moyen efficace et implacable de déceler les contrefaçons de l'ambre, mais, un autre dispositif révèle le cœur de la gemme. C'est une découverte.
Le nouveau procédé d'observation des ambres découvert (E.G. 2008-2009) restitue les empreintes fantômes conservées dans la gemme qui sont le témoignage dynamique et chronologique des influences exogènes ayant marqué les résines. Evidemment, ce sont les résines les plus tourmentées qui répondent le mieux au procédé. Ici, c'est un trou qui est à l'origine de plusieurs pollutions que le procédé révèle admirablement.
Ici, les couleurs restituées par l'échantillon sont des couleurs vraies. Ces couleurs sont une réponse au processus appliqué à l'ambre. Certes, si les images récupérées sont parfois abstraites, elles permettent au moins de faire de beaux posters...







La mémoire de l'ambre
Et si l'ambre restituait autre chose que la morphologie des espèces ? Pour les journalistes (qui écrivent pour un lectorat avide de scoop) c'est souvent : La plus vielle trace de... Le premier fossile connu de... Le plus cher..., Bref le VRAI sensationnel. Mais, si finalement, la mémoire de l'ambre était ailleurs ?...
Un nouveau procédé d'observation des ambres est à l'origine de plusieurs découvertes et d'un article (en préparation) sur la photographie des inclusions.
Le nouveau procédé d'observation découvert (E.G. 2008-2009) permet de révéler des traces fantômes conservées dans la gemme qui, à coté de la morphologie des espèces, raconte les évènements passés enregistrés dans les échantillons. Les traces fantômes conservées dans les ambres sont le témoignage dynamique et chronologique des influences exogènes qui ont marqué la genèse des résines. La mémoire de l'ambre ne se limite alors pas aux inventaires des espèces -riches de particularités morphologiques antiques- mais la mémoire de l'ambre existe aussi et (c'est une nouveauté) par ces plages dynamiques qui racontent l'intimité de la vie et même la phylogenèse des comportements.
A lire ici.







La taphonomie des inclusions de l'ambre
Une lecture taphonomique attentive des gemmes d'ambre démontre que certains organismes vivants peuvent croître dans le milieu piège que constitue l'oléorésine tendre avant fossilisation en matière indurée... A lire ici.









INVENTION - DECOUVERTE

Une invention révèle le cœur de la gemme !

Une nouvelle méthode d'exploration de l'ambre -non destructive- permet de révéler des choses non perceptibles à l'œil nu, comme cette étrange structure ci-dessus. Et, le procédé appliqué, sur des ambres bruts, image ci-dessous A, révèle des phénomènes jusque là ignorées (comme les diffusions exogènes liquides B).
Découverte et invention (que nous garderons secret jusqu'à la publication), le procédé, au cœur de l'article à paraître dans la presse concernant la technique d'acquisition numérique des images des inclusions de l'ambre, est un moyen absolu de révéler des réalités fondamentales de la gemme ! Lorsque certains s'échinent à retirer l'ambre "qui gêne l'observation scientifique de l'inclusion", nous préférons nous échiner à faire parler la matière...
A voir ici.










Les inclusions de l'ambre
Attention, les interprétations ne sont pas faciles, et, les confusions sont possibles. A voir ici.







Technique photographique de l'ambre
Pour ceux qui connaissent l'espèce, les guêpes Chalcidoidea sont vraiment minuscules. Pour l'observation entomologique (en vue d'une publication de science), comme pour une image d'art, l'idée est d'aller chercher le détail morphologique. Une bonne connaissance des paramètres le la photographie des inclusions. A voir, ici...







Les inclusions de l'ambre
L'inclusion du jour, un beau et minuscule lichen dans l'ambre de l'Oise. A voir ici.







Les inclusions rares de l'ambre
Outre les dépouilles de vertébrés déjà citées sur le site, il faut mentionner cette nouvelle découverte avec des nématodes. A lire ici.









Les champignons, DECOUVERTE RARE !
Les découvertes rares se suivent décidément dans un lot de brut assez surprenant. Et, c'est une seconde mention de champignon sur un vetébré qui apparaît dans les échantillons fossilifères... La page web des champignons de l'ambre a été actualisée.









Inventaire photographiques des espèces du Morvan
Les espèces que l'on dit non présentes existent bien.







Le cd-rom Insectes Art et Images.
Photographier les animalcules vivantes, en extérieur, dans le biotope naturel, sans artifice pouvant nuire au respect des sujets, est une besogne difficile mais très plaisante. Mais, l'étude photographique d'inventaire exhaustif des entomofaunes du Morvan (populations animales examinées vivantes dans leur biotope) n'est pas un simple divertissement ludique.




Examiner la distribution des espèces d'une biosphère dans une lecture Passé-Présent est surtout un outil formidable pour étudier l'ambre. De quoi parlons-nous ?







Les inclusions étranges de l'ambre !
Cherchant les belles inclusions (pour peaufiner le cd-rom Ambre), des structures figées dans la résine indurées attirent mon attention. A quoi correspond cette structure ? Etrange et surprenant, le voile des inclusions se limite -en profondeur- dans un plan très mince de la gemme ! Bientôt la réponse. Le texte est en cours de rédaction.










La couleur des résines
La couleur de l'ambre,... l'ambre jaune, est doré, jaune or, miel, … Oui, bon, c'est entendu, mais, le copal ? Aussi rare que le Pélambre, cette résine pétrifiée et teintée par les vapeurs d'un volcan, voici un copal très TRES rare !







Un tout nouveau lot de brut
Un tout nouveau lot de brut d'âge Eocène rapporté par un prospecteur polonais. Cela méritait bien quelques images.







Les inclusions de l'ambre
Outre, l'image d'art , iI fallait bien ajouter cette mention dans cette rubrique.







Les inclusions de l'ambre
Le rare est accessible à chacun.







Le commentaire, d'une découverte
Réponse à un lecteur.







Encore les inclusions étranges de l'ambre !
Avec une texture, (une structure?) à l'apex qui semble montrer des recouvrements, peut-être des écailles, l'inclusion de plusieurs centimètres ressemble beaucoup à une queue. Une queue de lézard, à moins que cela ne soit un serpent... A moins que…
NON ! Cela dépasse le vraisemblable !




L'ambre nous offre, une fois de plus, des organismes à la limite du rationnel ! ... C'est incroyable, ... et vrai...







Les plus belles images de l'ambre
Tandis que le web devient payant, perdant sa vocation première qui était de rendre l'information accessible à chacun -jouant un rôle éducatif-, le site Ambre.jaune souhaite rester didactique, pédagogique et original en proposant ici plus qu'ailleurs, de belles images...






En évoquant aussi souvent les araignées, il se pourrait, il se pourrait bien que certains spécialistes étrangers de l'ambre soient du voyage...










Les inclusions d'araignées de l'ambre !
Si vous aimez les belles inclusions, il faut vraiment voir ça !







Les araignées de l'ambre
David Penney, l'un des plus grands scientifiques de l'ambre, spécialiste incontournable des araignées.







Les inclusions étranges de l'ambre !
Poursuivant encore et toujours les inclusions pour préparer le cd-rom Ambre -qui sera une compilation des plus belles images-, des objets observés méritent une attention très particulière.
A quoi correspond cette portion, qui, étrangement, ressemble à une griffe rétractile de chat ? Des vaisseaux semblent attachés à la griffe ! Etrange autant que surprenant ! Vraiment étrange !
Pour l'instant cette inclusion est sans interprétation...
La suite du dossier ici.










Les champignons, DECOUVERTE UNIQUE !
Rare, pour ne pas dire UNIQUE, -ignorant tout à ce jour de ces inclusions-, je ne crois pas qu'elles aient été mentionnées dans la littérature mondiale de l'ambre ! Les inclusions de mycètes fossiles (c'est-à-dire des champignons) qui participent à la putréfaction d'un cadavre de vertébré (inclusions rarissime de l'ambre !) sont inconnues à ce jour. Les champignons sont rares en inclusions... Les portions de dépouilles de vertébrés sont extrêmement rares dans l'ambre !





Et, si l'examen attentif du brut permettait une nouvelle fois (septembre 2010) de faire UNE DECOUVERTE UNIQUE ?
Le dossier est à lire ici.






Les expériences réussies de l'ambre
Travailler sur le matériel brut, (matériel sans valeur), offre l'opportunité de tenter quelques expériences risquées en réussissant, à l'occasion, quelques merveilles.







Indentification des inclusions étranges de l'ambre
Découverte, photographie et collection : Eric G., cette structure, ci dessous, reproduite en "pétales", (image publiée en 2002) peut, à l'occasion, apparaître en profusions énormes dans l'ambre... A quoi correspondent ces inclusions ? Rappelons les commentaires des spécialistes puis, proposons une réponse plus explicite...
Selon André Nel, paléo-entomologiste au Musée National d'Histoire Naturelle de Paris:"Aucune ordonnance de tissus n'est décelable. Cette structure pourrait être du pollen, mais j'en doute, c'est assez bizarre…".





Selon Jean Dejax, paléo-botaniste dans le même établissement: "Je sèche, pour le moment, sur votre image. A priori elle n'évoque rien pour moi, je n'y reconnais aucune structure végétale... Félicitations pour la qualité des photos !"





Parfois diaphanes et si limpides, parfois regroupées en amas sombres déformées sous le flux de la résine en mouvement, les structures délicates apparaissent très nombreuses dans un lot. Comme s'il existait une unité, une spécificité à ce lot... Alors, "...ressemblant à des écailles animales" (= texte E.G. publié en 2002), à quoi correspondent finalement ces inclusions ?





A quoi correspondent ces inclusions étranges de l'ambre ?
Le début, d'un début, de réponse ici.







Les plus belles images de l'ambre
Véritable voyage initiatique, le dossier à paraître sur la photographie des inclusions rares de l'ambre explique les images que l'on peut réaliser des inclusions fossiles, racontant alors la gemme sous un angle résolument artistique et novateur.











Le comportement des espèces de l'ambre
C'est en travaillant très précisément les paramètres de la prise d'image des petites inclusions de l'ambre que l'on peut révéler des détails (fondamentaux) qui expliquent (et démontrent) les comportements fossiles. Piégée en phase de saut, l'araignée salticidae maintient derrière sa patte postérieure son fil de sécurité (bien inutile face au piège que constitue la coulée de résine).
Le dossier actualisé est à lire ici.







Les champignons, moisissures et mousses de l'ambre
Petits ballons montés sur pieds droits, certains champignons sont de véritables raretés de l'ambre. Sinon, autre inclusion pouvant facilement passer inaperçue, voici des petites moisissures sur une dépouille animale du plus grand intérêt !
Le dossier est à lire ici.

Poursuivant les investigations pour proposer les plus belles images de l'ambre, il faut parfois s'arrêter sur les découvertes déconcertantes... Voici de belles inclusions de spirogyres dans un petit ambre balte. Nous sommes aux limites de l'observable et aux frontières des inclusions TRES rares !
Le second dossier actualisé est à lire ici.







Le vrai faux "sang-graal" de l'Ambre !

Les traces rouges, le "sang graal" des colectionneurs.

Les traces rouges sont un peu le saint graal de tous les collectionneurs d'ambre... A coté de ces traces rouges qui, (sang graal = humour), ne sont évidemment que des imprégnation minérales, (pollutions exogènes de la gemme avant fossilisation), le vrai sang fossile existe. Le vrai sang fossile (le VRAI "sang graal") piégé dans l'ambre existe...

TRUE red Blood in Amber brings Jurassic Park Closer! A lizard trapped in amber for several million years has been found, 2002, by Eric Geirnaert. For the first time, traces of true blood (true red blood and not the lymph of the insects or another arthropods) have been found in an amber fossil !

Le vrai sang fossile dans l'ambre.

TRUE red Blood in Amber.







Les araignées de l'ambre
Inclusions fragiles et sensibles aux diffusions liquides dans la résine, les araignées devenues fossiles de l'ambre sont un support passionnant d'étude et d'inspiration pour les belles images !
A voir ici







Découverte EXCEPTIONNELLE dans l'ambre !
Découverte vraiment ecxeptionnelle ! A quoi correspond cette inclusion étrange ? La question est posée...
Et, la réponse est ici










Oui, valorisez votre collection d'ambre !
Des heures et des heures de prospection... Mais, lundi 13 septembre 2010, 14h15, une autre découverte vraiment, VRAIMENT rare !







Donnez de la valeur à votre collection d'ambre
L'étude des inclusions fossiles de l'ambre nécessite d'examiner les correspondances actuelles. A quoi correspondent ces petits tonneaux ? Ce sont des pontes de papillons...
Si vous souhaitez des expertises de vos pièces, le site Ambre.jaune est là pour vous renseigner. N'hésitez pas, faites parler vos inclusions. (Un exemple ici). Donnez de la valeur à votre collection en étudiant, dans le détail, vos inclusions...
Contact E-mail : eric.ambre.jaune@hotmail.fr










Photographier les inclusions de l'ambre
Certaines inclusions (parfois peu visibles), méritent bien une petite photographie numérique... Vous avez, -ou, vous pensez- avoir de belles inclusions dans votre collection et vous souhaiteriez des images ?




De très rares sporophytes visibles dans un ambre français.
Découverte, collection et photographie: Eric GEIRNAERT.





Donnez des images à votre collection d'ambre !
A coté de la bijouterie, l'ambre est souvent cantonné aux éditions en langue anglaises des doctes thésards qui révisent une famille entomologique (et une seule) en tergiversant sur la phylogénie (très controversée) du taxon. Ceci étant, vous êtes aussi de plus en plus nombreux à vous interroger sur les moyens de photographier les petites inclusions de l'ambre de votre collection. "Avec le numérique, des solution devraient exister ?" Pour répondre à vos nombreuses questions, un dossier est en préparation. (Et, selon les opportunités et la faisabilité, un cd-rom accompagnera la publication papier).
Le dossier de la photo numérique de l'ambre : à paraître, bientôt dans la presse...






Comment photographier les inclusions de l'ambre. "Avec le numérique, des solution devraient exister ?"
Le dossier de la technique de la prise d'images numériques des
inclusions fossiles de l'ambre est en préparation.




Selon les opportunités et la faisabilité, un cd-rom
accompagnera la publication papier.







Technique photographique de l'ambre
Pratiqué sur les lames minces, l'éclairage arrière des petites inclusions donne souvent l'effet d'une image fantôme en ombre chinoise... Une solution possible consiste alors à exploiter l'ambre comme une matière pouvant dévier l'éclairage, lequel, révèlera alors l'animal dans tous ses détails.







Les inclusions fossiles libérées de l'ambre !
Les inclusions de l'ambre peuvent-elles être extraites de la gemme fossile ? Oui. Voici l'exemple formidable d'un petit hyménoptère...










Photothèque Insectes Art et Images (Mise à jour)

La photothèque Insectes Art et Images gagne en qualité et se complète d'une présentation de plus en plus soignée. Quelques images en noir et blanc retranscrivent désormais des atmosphères d'ombres et de lumières où l'étrange du micro monde vivant côtoie le merveilleux... Les photographies sont regroupées en cd-rom...






Photothèque Insectes Art et Images NOUVEAU !

Tout Naturellement, la photothèque Insectes Art et Images se complète d'une section consacrée aux oiseaux. Les images sont regroupées en cd-rom...



 

Venez découvrir les oiseaux du Morvan
surpris dans leurs comportements intimes, des images qui changent un peu de celles
habituelles des sujets fréquemment figés dans leur milieu naturel. Ici, les images souhaitent retranscrire la vie, le mouvement.
Les photographies n'ont évidemment pas été prises au rideau infra rouge, (avec déclenchement automatique) mais
résultent d'une étude puis d'une exploitation éthologique patiente et méticuleuse des espèces...







Pour présenter la nature et/ou publier un article, n'hésitez pas à demander des infographies à la demande...
Photographies, infographies : Eric GEIRNAERT.






La saga du criquet rose (re-re-suite) !
Quelques criquets Chorthippus -à carènes pronotales bien anguleuses- surprennent les naturalistes par leurs colorations très variables. Et, des observateurs attentifs nous relatent encore l'existence de criquets roses violacés ! Que ce passe t-il ? L'été offre continuellement le lot de ses surprises merveilleuses. La saga du criquet rose continue ! Voici le second criquet rose originaire du Morvan observé en juillet 2010.







Photothèque Insectes Art et Images

L'ailleurs est sous vos pieds ! Quittant quelques instants l'inventaire photographique des espèces entomologiques patrimoniales du Morvan, le petit peuple du jardin se propose de présenter cet ailleurs qui existe sous nos pieds. La photothèque (Insectes Art et Images, Bourgogne Nature - Outils pédagogiques) se complète désormais d'une belle galerie consacrée aux véritables images d'art.
Le sujet sera bientôt présenté ici, dans cette page...









Extrait du Livre Morvan, le dossier de
L'eau dans le Paysage de Bourgogne
(la dernière mise à jour ici).









Quel dommage !
Quel dommage! Oui, quel dommage de découper les insectes de l'ambre en lames minces (ce qui limite l'observation à un seul plan définitif, souvent éclairé en "ombres chinoises") alors qu'il est possible de jouer de mille astuces pour révéler l'inobservable. Sans aucun plan de découpe, aller chercher les structures par l'image, atteindre les détails anatomiques des spécimens de l'ambre est une aventure passionnante ! Avec le numérique plus d'excuses possibles, l'ambre brut insectifères se révèle.







Dossier exclusif sur Ambre.jaune.free.fr

Octobre 2009, Ken Anderson, professeur de géologie à l'université méridionale Carbondale de l'Illinois, annonce, dans son bureau du SIUC, ses travaux d'observations d'un ambre local, deux fois plus vieux que les résines fossiles à inclusions habituellement les plus anciennes examinées en Europe. Le matériel originaire du sud de l'état de l'Illinois est ici âgé de 320 M.A. environ et présente des similitudes étranges avec les résines fossiles plus récentes comme la présence des terpènes dont on exprime l'utilité pour des "arbres" surtout archaïques que l'on a bien du mal à se représenter. Dans ce contexte, il est alors important de rappeler les 500 grammes d'ambres macroscopiques (jaune et également rouge) des dolomites (dans le sud des Alpes italiennes, publications en 2006) dont l'âge triasique donne un intérêt considérable aux inclusions. Où sont alors les plus vieux ambres au monde ?
Pour répondre à cette question, un dossier, extrait du cd-rom AMBRE, -en préparation-, sera prochainement publié et distribué gratuitement (par e-mail) aux internautes du site Ambre.Jaune...









Découverte exceptionnelle de l'ambre

Découverte exceptionnelle de l'ambre, les mouches Thephritidae -aux ailes bariolées - ERIC. G. 1998 -, utilisent les dessins sombres à destination des araignées salticidae pour les duper. Cette découverte exceptionnelle est publiée dans le dossier animode, où, comment la mode vestimentaire animale a de quoi surprendre le naturaliste contemplatif qui questionne le merveilleux dans la nature...
A lire ici.







Photothèque nature

Les plus belles images du Morvan et le thème de l'eau.
Tant d'eau, temps d'eau...
A voir ici.







Autre découverte exceptionnelle de l'ambre

C'est une trouvaille formidable. Voici une exceptionnelle image, réalisée (en 2000) de ce qui après avoir été une simple brindille dans un ambre opaque très ancien, puisque daté du crétacé, semble pouvoir être une proto-plume. Cette inclusion révisée à partir du travail de photographie (Eric G. janvier 2000) s'avère être une "étrange" plume... Expertisée initialement comme simple brindille végétale, l'axe effilé porte finalement des barbes. Oui, mais des barbes simples (sans les barbules), référence alors d'un modèle ancestral. Cette image, réalisée en janvier 2000, est sans doute la première mention d'une découverte de "plume" non conforme à la théorie dans l'ambre charentais. L'ambre des Charentes, découvert en 1999, est daté d'environ 100 M.A. Cette portion incomplète d'une "proto"-plume?, (pseudo axe qui semble être structuré, avec une éventuelle symétrie) est vraiment intéressante...
Le dossier est à lire ici.





Photographie réalisée en janvier 2000, voici la première "plume" historique identifiée dans
l'ambre charentais. Photographie Eric G. (collection anonyme, inclusion privée).

Constituée sans doute de kératine, comme les écailles et les poils, cette plume formée
d'un axe creux (ou rachis parfaitement visible à la prise d'image) porte surtout des
des barbes simples (sans les barbules) d'où un intérêt considérable
à cette référence issue d'un modèle sans doute ancestral.






Les inclusions de l'ambre observées en 3D

Observer les inclusions fossiles de l'ambre en 3D (la SRXTM) une "nouveauté" ?







Les inclusions aquatiques de l'ambre

Quand la goutte d'ambre pêche au fond de l'eau et fait déborder un peu plus que le biotope. A lire ici.







La science en marche ! Ambre-Copal en Afrique

La science en marche ! Les idées progressent ! Si hier l'ambre africain ne pouvait pas exister, aujourd'hui l'ambre jaune d'Afrique (oui, qui hier n'existait pas !!!) est aujourd'hui à l'étude.

Et, cet ambre jaune d'Afrique contient des fourmis ?
Le dossier et les exclusivités sont disponibles en cd rom.
Et, la phylogénie du groupe est ainsi révisée...







Les belles images de l'ambre

Cliquez ici pour voir le tout meilleur de l'ambre en image avec une présentation de la technique très particulière des inclusions fossiles. Car, le saviez-vous la macro photo de l'ambre se met au numérique !







Le magazine La RECHERCHE et l'ambre

Des fourmis, plus stressées que d'autres, sous une pluie de résine !
Larecherche.fr nous présente une célèbre pièce d'ambre !
C'est à lire ici.







La technique photo de l'ambre

Pour une publication ? Oui, mais refaite-moi toutes vos photos d'ambre en diapositives !







Les différents travaux du site Ambre.jaune.free.fr

Le tout meilleur de l'ambre en édition

Votre partenaire pour tous les travaux relatifs à l'ambre.


Sans doute l'un des plus gros ambre
(humour).
et, ...

Et, si, pour une exposition Nature vous osiez la différence ?

Pour les animations pédagogiques de cet été, les publications nature sont actualisées pour le fond local de Bourgogne.
Exemple

Pour certains, photographier les insectes vivants c'est une vraie prise de tête. Et, parfois c'est le cas.









Le dossier Ambre et Dinosaures

Pour ceux qui n'auraient pas suivis l'actualité de l'ambre, voici une histoire : Un richissime homme d'affaire cherche l'aval des deux meilleurs paléontologues du monde qui travaillent à leurs fouilles dans le Montana… Les deux scientifiques sont invités à le suivre et se retrouvent bientôt sur une île isolée à l'autre bout du Monde et arrivent finalement à l'entrée de la mine d'ambre de "Mano de Dios". Puis, un cri : "Moustique, moustique !" Effectivement, l'insecte magnifique, inclus dans un morceau d'ambre, vient d'être trouvé, et, le sang ingéré par le diptère, -complété avec des séquences génétique de batraciens contemporains- permet de rendre vie aux dinosaures... Le dossier Ambre et Dinosaure (actualisé) est à lire ici.







Biodiversité - Mini disk - Edition 2009-2010.
A destination des naturalistes qui souhaitent faire des inventaires et des publications sur les espèces fragiles des milieux humides, la nouvelle galerie (195 images) - disponible en minidisque ou clef usb - consacre enfin les amphibiens et les reptiles du Parc Régional du Morvan. Pour 8,50 euro, offrez-vous le voyage de contemplation des espèces, toutes photographiées dans leur milieu naturel.
Edition 2009-2010 : Le minidisque Amphibiens et Reptiles du Morvan. Edition limitée. Exclusivement sur réservation...
Les Amphibiens et Reptiles du Morvan.
Sujet présenté dans cette page.







Les araignées de l'ambre

Les araignées sont si étranges que, mentionnées dans l'ambre, elles intriguent jusqu'au point de déranger les spécialistes... Jörg Wunderlich (le spécialiste international des araignées antiques) a présenté -1998- au premier congrès mondial des inclusions de l'ambre l'exposé : "Two subfamilies of spiders new to dominican amber - or falsificated amber ?" C'est vrai, les contrefaçons sont de plus en plus fréquentes, et, les ambres chauffés, inondent le marché... Il n'y a finalement qu'en travaillant ses ambres bruts, soi-même, que l'on peut avoir la certitude d'explorer un passé authentique (en élevant une belle collection à moindre frais). Dans le groupe des araignées de l'ambre, ce sont les araignées sauteuses qui sont les plus intéressantes. Les salticidae antiques, extrêmement douées à la chasse, pourtant elles ont rencontré des mouches capables de les leurrer ! Ces fossiles uniques, amenés dans un dossier passionnant, sont présentés ici.







Gagnez un insecte de l'ambre !

Une lecture attentive du livre Ambre Miel de Fortune et Mémoire de Vie peut vous faire gagner un insecte de l'ambre. C'est à lire ici.







La découverte du siècle !

Depuis plusieurs centaines d'années qu'elles existent, les collections des musées sont-elles bien examinées ? Si oui, pourquoi faut-il attendre 2000 pour découvrir, par hasard, dans la collection d'ambre de l'Institut de géologie et de paléontologie de l'université de Hambourg une grande inclusion négligée dont la correspondance vivante, après enquête, montre que des références sont enregistrées dans les vielles collections présentées sous cadre depuis 1909 à Berlin ? De quoi parlons-nous ? Mais de la découverte du siècle !
Wilfried Wichard et Wolfgang Weitschat, 2005: "Il convient de ne pas oublier la découverte du siècle".
La découverte du siècle.







L'industrie de l'ambre

L'Industrie de l'ambre 1.

L'Industrie de l'ambre 2.

Le sujet, pourtant important, n'est pour ainsi dire pas exposé sur le web. L'industrie de l'ambre ? Le sujet est à lire ici.
La crise industrielle de l'ambre, le sujet est à lire ici.







Les contrefaçons de l'ambre

Les contrefaçons proposées à la vente sur Internet, continuent à encombrer le marché... Cette fois, ce sont les abeilles qui sont discutées...







Le piège photogène de l'ambre

Les allemands, grands spécialistes de l'ambre, ont (2005) une théorie lumineuse et très intéressante concernant les résines antiques. Elles auraient agit de façons collectives comme un tue mouche géant photogène ! De quoi nous éclairer alors sur le mécanisme du piégeage...







Quel portrait pour la forêt d'ambre ?

Les visions faites (et publiées, ici et là) de la forêt d'ambre ne le montrent (et ne le disent pas), mais, l'image de la biosphère forestière antique est très problématique ! Quel portrait raisonnable pouvons nous avoir de la forêt d'ambre ?







La taphocénose de l'ambre

Grand joueur devant l'éternel, Thierry Magniez, le biologiste de génie qui, un jour, m'expliqua les premières étapes de la photo des insectes de l'ambre, souhaitait -à l'époque-, éprouver ses collègues de la Faculté de Lille I concernant la taphocénose avec des inclusions assez remarquables.






Les inclusions rares de l'ambre

Le travail manuel des échantillons bruts est un filtre offert au courageux pour discerner l'essentiel de l'accessoire et également collecter les inclusions rares. Rendre hommage à l'ambre par la présentation des inclusions rares est un métier à temps plein !







Le site en en version polonaise

Notre spécialiste des ambres du nouveau monde (=humour), John fudala, nous présente, -en version polonaise- le site référence des ambres de l'ancien monde.







Ambre les inclusions fantômes
A quoi correspondent les inclusions fantômes de l'ambre ? Une dessiccation atmosphérique des insectes partiellement englués est-elle responsable de ces étranges phénomènes ?
Le sujet est à lire ici.







Ambre - C. Darwin et J.H. Fabre
Durant ses correspondances avec Charles Darwin, Jean Henri Fabre, le célèbre entomologiste français, s'interroge sur les fossiles de charançons.
Le sujet est à lire ici.







Ambre nettoyage
Des bijoux de plus en plus souvent en copal (vendus au prix de l'ambre) apparaissent sur le marché, et, certains sont tentés de nettoyer les échantillons avec les pâtes abrasives (efface rayures) destinées aux plastiques des voitures. C'est vraiment la chose à ne pas faire...






Ambre le jeu concours GRATUIT !

Ambre le jeu concours...


La grande énigme du jeu AMBRE.

Le jeu concours AMBRE est un divertissement complètement gratuit, accessible aux Internautes, sans le moindre matériel, ni autre artifice. Le sujet du jeu concours AMBRE consiste une décrypter une énigme cachée dans le site...







Technique photographique de l'ambre.
L'examen de la micro biosphère très particulière de l'ambre impose parfois d'inventer des petites méthodes photographiques... Refusant la technique assez absurde de préparation des ambres découpés en lames minces, certains résultats "bricolés" sur des échantillons bruts sont tout à fait convenables...

1 Exemple le coléoptere.

2 Exemple la fourmi.

3 Exemple les moustiques.








Exposition : les papillons de l'ambre
Amenés initialement au forum et discutés surtout pour leurs contrefaçons fréquentes, les papillons de l'ambre font leur exposition ! Ils sont présentés à Corte (CORSE).

Exposition ambre Les papillons

Pour sa présentation "Entomofolie's", 2009-2010, l'Office de l'Environnement de la Corse Département Ecosystèmes Terrestres, Unité OCIC expose : Les papillons de l'ambre.







Entomologie : analyse d'ouvrage
Quel insecte mieux que tout autre suggère le joli "Miel de Fortune" ? Une notion importante sur le site Ambre.jaune. L'abeille bien évidemment. Et, bien, voici un compte rendu de lecture des travaux d'étude de la république des abeilles par Maurice Maeterlinck. L'abeille de Maeterlinck, c'est à lire ici.







AMBRE le roman !
Une découverte inimaginable et extraordinaire nécessite le rassemblement en urgence des plus grands experts mondiaux de l'ambre. Les données de la paléontologie sont bouleversées! C'est sans doute la plus belle histoire racontée sur le site Ambre.jaune. C'est évidemment un roman, le joli roman d'Oliver Shaun! La version espagnole (nous attendons la version française) se porte bien ! Et l'histoire AMBRE est désormais une trilogie...







MORVAN - Le Livre : nouvelle édition !
Toujours plus riche et contenant de nouvelles découvertes de terrain surprenantes, la dernière édition de l'ouvrage MORVAN comblera les contemplatifs naturalistes et tous les amoureux des beaux livres.

1 Inventaire des espèces du Morvan.

2 Inventaire des espèces du Morvan.

3 Inventaire des espèces du Morvan.







Entomologie : analyse d'ouvrage
S'il fallait analyser les travaux d'un naturaliste pour se rendre compte, qu'après comparaison faite, J.H. Fabre reste l'Incontestable Observateur Universel, de toutes les publications sorties de la plume alerte d'un prix Nobel de littérature, ma préférence irait à celles de Maurice Maeterlinck. Grâce aux "doctes" et truculentes publications de M. Maeterlinck, on mesure l'immensité du talent pluriel de J.H. Fabre !







Photothèques : mises à jour.
L'étude de la biodiversité régionale des parcelles Natura 2000 de Bourgogne se complète de découvertes magnifiques toujours aussi remarquables.

Les coléoptères cerambycidae du Morvan.

Les arbres zoomorphes du parc régional du Morvan.













Ambre - SPECIAL DECOUVERTE - Nouveau minéral !
Tout le monde connaît l'extrême variété des ambres. Mais, l'ambre découvert et étudié sur le site Ambre.Jaune.free.fr s'avère être un nouveau minéral...
La publication du nouveau minéral.












Le cd-rom LES INSECTES - A. E. BREHM.

Nous en avions déjà parlé, la découverte d'un exemplaire extraordinaire du livre ancien : LES INSECTES -Alfred Edmund Brehm- en parfait état de conservation, est à l'origine de la réédition numérique de l'ouvrage. Pour servir de document de travail à destination des écoles, le cd-rom LES INSECTES est véritablement une découverte merveilleuse des premiers travaux scientifiques à cette époque où la taxonomie faisait ses premiers pas. Histoires surprenantes, dessins prodigieux, études biologiques précises, plus de 700 pages combleront petits et grands. Publication et Réalisation ABC Eric GEIRNAERT.
C'est à voir et à lire ici.







L'ouvrage MORVAN disponible avec son cd-rom
Un certain criquet rose, devenu célèbre, (publié ici dans le livre MORVAN
- ouvrage disponible avec son cd-rom
) fait encore parler de lui...



La saga du criquet rose (re-re-suite) !
Juillet 2009, tandis que certains (négationnistes) refusent encore de croire que l'on a posé le pied -il y a 40 ans- sur la lune, d'autres réfutent les petites découvertes terrestres malgré les preuves nombreuses... Les mutations chromatiques des criquets sont certes moins importantes que l'exploration spatiale, mais, la saga du criquet rose continue ! Avec l'été les naturalistes découvrent de nouveaux spécimens. Voici un joli criquet mutant observé par Jean-Yves RINGENBACH, photographié à Halling au nord-ouest de Thionville (nord Moselle), à quelques kilomètres de la frontière luxembourgeoise...


Le nouveau criquet mutant de Jean-Yves
RINGENBACH à voir ici

Le dossier du crique rose :

Cliquez sur l'image du criquet
rose pour accéder au dossier.
La publication gratuite et 
exclusive du criquet rose !
 








Le cd-rom Insectes Art et Images.

Photographier les animalcules vivantes, en extérieur, dans le biotope naturel, sans artifice pouvant nuire au respect des sujets, est une besogne difficile mais très plaisante. Il n'est pas nécessaire de piéger puis de tuer les insectes pour réaliser de belles photographies... La photothèque Insectes Art et Images (désormais plusieurs cd-rom) comprend aujourd'hui un diaporama des plus beaux insectes du Morvan. Le diaporama -400 photographies- expose des scènes intimes comme le toilettage méticuleux des mouches. Bien loin du piège scientifique au miel alcoolisé qui -2009- engendre encore ce bouillon morbide de 8.500 cadavres, l'inventaire Insectes Art et Image regroupe des scènes entomologique qui ont toutes été observées en nature, sans artifice ni trucage pouvant nuire au respect des sujets. Le vol synchronisé des insectes, le butinage, le toilettage... Mais, au fait, qui utilise le cd-rom ? Qui utilise le cd-rom INSECTES Art et Images ?
C'est à voir et à lire ici.



Le toilettage méticuleux d'un taon qui se lave le thorax et les yeux.



La photothèque Insectes Art et Images (désormais plusieurs cd-rom) comprend aujourd'hui
un diaporama des plus beaux insectes du Morvan.








-=-=-=-=-=-=-=-



Exposition AMBRE - INSECTES au musée
d'histoire naturelle d'AUTUN
(avec une publication).


-=-=-=-=-=-=-=-







L'exposition AMBRE - INSECTES au Musée d'Histoire Naturelle d'AUTUN

Exposition Ambre - Insectes et publication.

Le forum de l'ambre (rapidement devenu une référence) vit de façon formidable grâce aux questions nombreuses (très nombreuses) d'une communauté de naturalistes en tous genres. Après la découverte d'un nouveau gisement d'ambre (extraordinaire), il fallait bien une exposition pour présenter les merveilles au public.




La publication qui effectivement présente la découverte au Musée


Insectes Ambres et Dinosaures se retrouvent -pour notre plus grand plaisir- dans les locaux accueillants du musée d'Histoire Naturelle d'AUTUN ! Pour accompagner l'exposition nous présenterons le dossier : Les coléoptères bio-indicateurs de naturalité des forêts, et, également le sujet : l'Animode, la mode vestimentaire animale (en préparation).

Regarder :
le visuel qui annonce l'exposition Ambre







Ambre, expertise d'un joli scorpion...

La récompense d'une prospection attentive, l'arthropode probablement le plus rare que l'on puisse trouver en inclusion : le scorpion ! Par son mode de vie, cet animal ne représente qu'un faible contingent des inclusions animales fossiles de l'ambre. Nocturne, le scorpion peut, à l'occasion, abandonner ses exuvies, (=peaux amorphes de croissances) qui représentent parfois les "inclusions fantômes" de sa présence dans un biotope… Alors que les fossiles de scorpions avérés, (tous gisements confondus), sont au nombre d'une dizaine, ce magnifique Buthidae? pourrait-il être une nouvelle référence ? Même si le voile ne peut être complètement levé sur ce spécimen, il est nécessaire d'examiner ce qui finalement constituerait l'un des fossiles les plus prestigieux du monde...

Forum de l'ambre, expertises d'inclusions.
Etude :
le superbe scorpion de l'ambre







Bientôt dans la presse, le joli dossier des coléoptères forestiers...



Publication Eric G.


Et, autre publication en préparation :




Ambres, Dinosaures et Sciences se donnent
rendez-vous au Musée d'Histoire Naturelle d'Autun.

Des échantillons bien surprenants nés sur une
île antédiluvienne nous obligent à réviser
nos connaissances concernant la
conservation des fossiles...


Regarder : l'article en préparation







Ambre, découverte Ex-tra-or-di-naire !

Une exclusivité du site Ambre.jaune bientôt présentée aux Internautes !


Extraordinaire et incroyable ! Mai 2009, quelques échantillons découverts (dans un site que nous garderons secret), -qui ont les marques incontestables des résines fossiles anciennes- pourraient infirmer nos connaissances concernant la genèse des résines dans les dépôts sédimentaires. Les échantillons découverts par Stephan Flaugere, remettent en cause de nombreuses connaissances que nous pensions être des certitudes. A force de faire des analyses, au Forum, les "dogmes" tombent, et, ces échantillons constituent sans doute l'une des matières les plus intéressantes jamais présentées sur le site Ambre.jaune !

Regarder :
les échantillons







Forum de l'Ambre.


Ne vous y trompez pas, les faux de l'ambre, ce n'est pas forcément pour les autres... Tout ce qui ressemble à de l'ambre jaune, n'est évidemment pas de l'ambre fossile. Et, certaines découvertes "imposantes" (=humour) sont VRAIMENT monumentales !

Regarder :
la "vraie-fausse" découverte monumentale

Si vous souhaitez une expertise gratuite concernant l'ambre et ses inclusions, le forum est à votre disposition. Pour toutes les expertises gratuites de vos échantillons, veuillez s'il vous plait envoyer vos questions à :eric.ambre.jaune@hotmail.fr







Découverte entomologique exceptionnelle !
Le vol des mouches, organisé en petites "escadrilles structurées" (sauf erreur) n'a jamais été présenté ! Extrait du
livre MORVAN réédition 2009 les images montrent que trois feuilles de noisetier sont utilisées par les insectes comme piste d'atterrissage et d'envol. La gestion de la surface végétale par les insectes rangés est remarquable. Les positions animales sont coordonnées et étrangement orientées sur les feuilles. Toutes les 20 secondes les trois cohortes de mouches s'envolent de façon synchrone. Les insectes (qui volent en escadrilles séparées) se reposent ensembles sur les mêmes feuilles de noisetier dans une organisation presque militaire ! Les rares mouches qui ne reprennent pas assez vite la position (en rang serré sur les feuilles de noisetier) sont corrigées par les proches. Les trois feuilles sont libérées et/ou occupées en même temps !

Extrait du Livre MORVAN, voir :
le vol synchronisé des mouches





Expertises gratuites au Forum de l'Ambre.    Expertises gratuites au Forum de l'Ambre.

Expertise ambre 1

Expertise ambre 2

Expertise ambre 3

Expertise ambre 4


Expertises d'ambre gratuites au Forum.
Vous possédez une petite collection d'ambre ? Vous avez des inclusions fossiles que vous souhaiteriez évaluer d'un point de vue scientifique ? Cela tombe, bien, les expertises sur le site Ambre.jaune sont gratuites ! Envoyez simplement vos images d'inclusions ou d'ambres par e-mail (à eric.ambre.jaune@hotmail.fr) et, sous 48 heures, vous aurez un commentaire aussi complet que possible... Certaines de vos inclusions sont peut-être de véritables trésors... De chez vous et, gratuitement, demandez un commentaire de vos pièces de collection. Les analyses les plus intéressantes seront ensuite publiées au Forum de l'ambre.







Exceptionnel, rare, jamais publié !!!
Quel bois mangeaient les termites antiques de l'ambre ? Pour le savoir, il suffit d'ouvrir les inclusions fossiles. Certains insectes ont conservé intact le bois qu'ils avaient ingéré avant de mourir dans le milieu piège de la résine !
Le bois ingéré par les termites de l'ambre.





Les plus belles image du Morvan.
L'eau dans le paysage de bourgogne est à l'origine de plusieurs travaux publiés : livre, articles, fiches par espèces, exposition de photographies et cd-rom.





Un modèle pour étudier la forêt d'ambre.
Pour analyser les raisons de la production massive de résine dans la forêt oligocène à l'origine de l'ambre jaune, il est intéressant d'étudier les résineux actuels. Portons un regard sur le douglas du Morvan.
Le douglas du Morvan.






Le moustique qui vit dans l'ambre ?!
L'ambre nous restitue ses précieuses inclusions entomologiques car, -et c'est important de le rappeler- car, le milieu collant qu'est l'oléorésine est essentiellement un piège pour les insectes. L'oléorésine fraîche, fluide, collante et toxique est l'un des milieux les plus hostiles à la vie ! Champignons, bactéries, insectes, crustacés et arachnides succombent au piège... Exception faite d'une famille de petits moustiques, qui, au Creusot, sont préservés (mars 2009) pour maintenir la biodiversité !


C'est à lire ici.



Le coléoptère bio-indicateur de naturalité des forêts.
Si cela est réalisable, (car le travail est difficile), il me semble intéressant de présenter une sorte de "synthèse" aux recherches pluridisciplinaires qui concernent les inventaires biologiques transversaux réalisés dans le Parc Régional du Morvan. Quelques personnes (et c'est important) accomplissent en Bourgogne et dans le Morvan des descriptifs d'espèces après piégeage. Le PnrM en 1999-2000 a par exemple piégé 8.500 insectes soit 210 espèces dans 13 stations forestières du Morvan. Mais, à coté de l'inventaire des espèces tombées au piège, l'interprétation globale (synécologie, coalescence) demande une analyse... Aussi, je souhaite évoquer le coléoptère comme possible indicateur de naturalité des biotopes forestiers. L'exposition de photographies: "Les plus belles images du Morvan" se complète donc d'un dossier qui regroupe 90 photographies de coléoptères dans leur milieu naturel.


C'est à lire ici.




Le thème de l'eau.
Le thème de l'eau, l'eau sous toutes ses formes dans le paysage, voilà une idée intéressante pour interroger la nature en toutes saisons ! Le sujet -transversal- entrecroise le thème de la flore et de la faune... Le sujet est touche à la dynamique des biotopes en s'approchant les problèmes environnementaux... L'observation de l'eau, c'est l'occasion de porter le regard vers les atmosphères brumeuses et les nuages, puis, le climat selon les emplacements. L'eau dans le paysage, c'est également le regard que l'on peut porter vers les entailles des la terre, où, l'eau fossile existe ! L'eau dans le paysage, c'est enfin la possibilité d'impliquer les écoles, en faisant des publications et, éventuellement, des concours de photographies.


C'est à lire ici.



Le sang d'un moustique de l'ambre !
Depuis le fameux film sur les dinosaures ressuscités grâce au sang conservé dans la dépouille d'un moustique de l'ambre, ces insectes sont examinés attentivement ! Et, à coté de cette notoriété cinématographique, il existe de vrais moustiques de l'ambre qui baignent dans un lit rouge sang ! Voyons ces merveilles !




C'est à lire ici.




L'ambre en 3D !
Il est possible d'observer l'intérieur des inclusions de l'ambre, sans même toucher les échantillons. Chose assez remarquable, on dispose d'une vue de l'intérieur et en 3D des inclusions de l'ambre...




C'est à lire ici.




L'ambre, de l'image au dessin...
Pour préparer des articles et des publications, pour réaliser de belles photographies d'insectes de l'ambre et développer une infographie agréable pour Internet, il est important d'avoir une petite base graphique...





Voici quelques dessins présentés. Si vous souhaitez un joli site Internet, l'ABC c'est l'infographie et les conceptions graphiques à la demande...










La mode entomologique...
Les naturalistes qui étudient les inclusions de l'ambre l'auront remarqué, l'accoutrement des insectes n'a aucune limite dans l'exubérance et la perfection des textures. Ces petits êtres si nombreux sont si merveilleusement habillés qu'ils méritent bien que l'on déploie quelques recherches appliquées pour améliorer nos techniques vestimentaires. Certaines textures animales exploitent la chaleur du soleil, d'autres développent des réponses dynamiques aux fluides ou tiennent encore des propriétés étonnantes aux décollements ! Tous les insectes tirent des bénéfices énormes de leur vêtement très performant, ou cuticule, (mot latin qui veut dire: petite peau). Outre les textures, les toilettes vestimentaires (ou livrées) sont souvent agencées en motifs surprenants. La mode animale a développé des ensembles décoratifs dont l'unité apparaît lorsque les supports, (les ailes, par exemple), se réunissent en position symétrique... Comment une telle perfection a-t-elle pu se réaliser dans l'évolution ? La mode animale existe-t-elle vraiment ?
La question est étudiée dans un dossier bientôt publié de l'Animal Public N°1...





L'accoutrement vestimentaire des insectes n'a aucune
limite dans l'exubérance et la perfection des textures...






Les traces d'eau dans l'ambre ?! ...
A lames minces, découvertes "ténues"... Les opérateurs qui découpent les ambres insectifères pour préparer leurs lames minces sacrifient de nombreux renseignements conservés dans l'ambre.
La méthode de préparation des inclusions de l'ambre en lames minces détruit les fossiles. Le but de cette préparation (malheureusement très courante) est l'élimination de l'épaisseur d'ambre qui gène (soit disant) l'observation scientifique...
En y regardant de près, les dessins publiés à partir des lames minces sont incomplets. Des erreurs apparaissent avec les fourmis par exemple.
Exemple de dessin avec des erreurs
Il est regrettable de détruire les fossiles d'ambre pour monter les inclusions en lames minces. L'ambre contient de nombreux renseignements précieux qui sont négligés des chercheurs.
Un exemple : la présence d'eau piégée dans une olérésine antique est souvent responsable d'effets parfaitement visibles (parfois même esthétiques), lesquels, correctement analysés, peuvent renseigner sur les étapes du scénario à l'origine du piégeage d'un insecte ou d'une inclusion végétale. L'eau fossile dans l'ambre cela existe et c'est à lire ici.





Ambre Forum : les expertises et commentaires...
Après les fêtes, chacun examine ses cadeaux, et, pour certains se sont de petits insectes fossiles noyés dans l'ambre ! Ah, quel beau cadeau ! Vous êtes nombreux à poser des questions sur les fossiles de l'ambre. Et, cela tombe bien car le forum est là pour vous donner des réponses. Le nouveau dossier est à lire ici.




Regarder les ambres   




Ambre expertise, la chasse aux sorcières ?! ...
Si vous souhaitiez des expertises de vos fossiles d'ambre adressez vous à des personnes bienfaisantes et surtout désintéressées. Quelques individus peuvent réfuter vos petites découvertes (insignifiantes) pour préparer le terrain de leurs publications.
Un exemple ? Les inclusions aquatiques, les mousses, les algues dans l'ambre, existent depuis toujours. C'est à lire ici.





Durant ces périodes froides le climat propose ses paysages superbes...
Ces panoramas glacés me permettent de vous présenter les
nouvelles publications. Une bonne et très heureuse
année 2009 à vous tous !







Les nouvelles publications !









Edité au format A4, Le Livre de la Vivre 2008. 216 pages, 1.545 illustrations. ISBN 987-2-9582774-1-8.
Edité au format 30 x 30 cm, Edition d'Art, Le livre MORVAN. 98 pages. Editions Ambre.jaune - Eric G.


Une publication des Editions
Ambre.jaune
MORVAN Le Livre






Finalisé, et regroupant 240 photographies, l'article : Le Morvan îlot refuge des espèces...









Ambre : les belles contrefaçons...
Pour être certain de ne pas regretter votre achat, ne négociez jamais ce qui, ambré, est cher et/ou ("trop") beau... Pour le monde de l'ambre, il n'y a qu'en révélant vous-même les inclusions fossiles par un travail de polissage du brut, que vous serez assuré de l'authenticité du matériel. Certaines pièces contrefaites, particulièrement bien préparées, sont présentées au public à des prix qui restent attractifs… Les belles inclusions rares (souvent chères) ne sont pas forcément authentiques, les faux existent partout. Les contrefaçons baltes de lézards se reconnaissent, par exemple, assez souvent aux variations des traces blanches qui nimbent les indices profonds de la matrice d'ambre. Les bulles atmosphériques contenues dans les échantillons prouvent alors parfois le mode opératoire du faussaire. Voici l'expertise d'un lézard balte originaire d'Autriche...




Les contrefaçons de l'ambre existent.
Voici l'analyse d'un beau spécimen...

Le dossier est à lire ici.











MORVAN : Exposition de photographies et livre.
Les plus belles photographies du Morvan font leur publication... Reproduction Interdite - Tous droits réservés.
C'est à voir ici.







Exposition de photographies... Préparation.
Si vous souhaitez conduire une action éducative et de découverte dans le cadre de la Nature et de l'Environnement, si vous désirez accueillir un public diversifié en réussissant la mise en œuvre d'une animation autour d'une exposition de photographies, le site Internet Ambre.Jaune et Laboutiqueajacques.com vous proposent des photographies exclusives en développant, à la carte, sans aucun frais, la présentation Internet... Nous préparons une exposition de photographies et nous cherchons des partenaires. Exposition entièrement gratuite. C'est à voir ici.















Une publication exclusive !
L'origine des fourmis



Pour appréhender le groupe animal
le plus vaste représenté sur terre...

Quelques informations ici



Ayant rapport à l'étude de la forêt d'ambre.
Dans le cadre d'une étude de terrain consacrée aux troubles des résineux pour comprendre les origines physiologiques des sécrétions de résine, (travail publié dans le MAG-AMP, voir ci dessous), l'examen sylvicole s'est finalement porté sur l'observation d'Aesculus hippocastanum. L'arbre Aesculus hippocastanum est parasité par des chenilles excessivement abondantes... L'arbre est malade,... parasité par des myriades de chenilles, et, le sujet est si grave que l'on en parle au journal télévisé de France 3 Bourgogne.
Originaire des Balkans, les petites chenilles mineuses repérées dès 2000 en Cote d'or progressent inexorablement par l'envol des papillons adultes (très heureux de profiter du réchauffement climatique et des hivers de plus en plus doux). Dans un biotope pollué (que nous examinons désormais à la loupe), les petites chenilles mineuses évoquées à la télévision (octobre 2008) se développent de façon tout à fait incroyable... Plus de 200 chenilles sont à l'action sur une seule feuille d'arbre !

La pollution aquifère d'un biotope actuel est un modèle formidable pour questionner le mécanisme de la forêt originelle d'ambre... Le cas des chenilles actuelles et des papillons fossiles est une référence dans le genre !

Voir le sujet chenilles parasites et modèle de la forêt d'ambre.







Le piège de résine dans la forêt d'ambre.
Le nouveau Mag-AMP, (Magazine Ambre Miel Paléontologique) est finalisé. Etudier les résineux malades dans un biotope actuel pollué constitue un moyen efficace de questionner le mécanisme de la forêt originelle d'ambre. Certaines découvertes concernant les arbres contemporains sont surprenantes !

Voir le sujet Le piège de résine dans la forêt d'ambre.

 







L'eau et le paysage en Bourgogne. (Suite).
L'eau du captage de cette Association en Syndicat Libre (ASL) a parfois un goût, une odeur ou une couleur… Si les gaulois se sont installés ici dans l'histoire c'est parce qu'on y trouve de nombreuses sources… Mais, aujourd'hui, l'eau de cette source (les coordonnées LAMBERT du captage sont : xxx, yyyy) n'est plus la même. C'est en poursuivant l'inventaire faunistique et floral de la zone Natura 2000, qu'une fois de plus, les surprises ont été au rendez-vous. Paralysé en pleine tornade, puis, réconforté sous ces couchers de soleils extraordinaires, les lumières ont encore joué de leurs éclats nous révélant même des arbres zoomorphes aux visages étranges ! Après le spectacle illuminé des découvertes, nous avons repéré des ormes parasités... Le dossier passionnant de l'eau dans le paysage de Bourgogne est actualisé.

Lire L'eau et le paysage de Bourgogne.


Lire la seconde partie du dossier.









Bientôt sur le site Internet AMBRE.JAUNE
les résineux malades en Bourgogne.
Et, une étude du piège par
les coulées de la résine.







L'eau polluée (suite) et le paysage en Bourgogne.
Après la découvertes de trèfles roses étrangement colorés dans un biotope pollué, cette fois, ce sont les fleurs de l'arbre à papillons.
La découverte de nouvelles espèces végétales mutantes (aux morphes inhabituels), renforce l'idée de la présence possible d'un agent mutagène dans l'eau. Menons l'enquête avec ces nouvelles découvertes.

Lire le dossier actualisé du biotope humide pollué.







Ambre - Espagne- Actualité...

Ambre en France et en Espagne, mêmes richesses mais combats différents...

Tandis que les français se battent comme des chiffonniers pour rester l'inventeur des gisements d'ambre parisiens, (gisements d'ailleurs sacrifiés pour la pratique des sociétés qui exploitent le gravier destiné au ciment), tandis que les échantillons parisiens se vendent encore au marché noir (sans aucune conservations des indices stratigraphiques), tandis que les français "exploitent" leurs ressources, (.../...), les espagnols découvrent, chez eux, de nouveaux gîtes fossilifères. Les chercheurs espagnols souhaitent préserver leurs sites d'ambre, les nouveaux gisements insectifères découverts pourraient être proposés au patrimoine mondial de l'Unesco ! A matières fossiles identiques, pratiques différentes... Que voulez-vous, c'est aussi cela la "French" attitude...
Lire le sujet.







Entomologie beau livre...

La réédition informatique de l'excellent dictionnaire entomologique : Merveilles de la Nature - LES INSECTES - Alfred Edmund Brehm (Cd-rom Eric Geirnaert 2006) dépasse le cadre des conventions habituelles. Et, le sujet s'exporte dans les journaux humoristiques québécois. Le sujet pourrait finalement bien avoir une nouvelle lecture... Le dossier sera bientôt actualisé...
Lire le sujet.







Le comportement fossile des fourmis (suite)...

Après une semaine d'enquête sur le terrain, (avec les cartes IGN en main pour localiser les biotopes), notre connaissance de l'inventaire des fourmis dans le Parc naturel régional de Bourgogne s'améliore. Et, ce sont de superbes comportements myrmécéens qui ont été photographiés. Dans le secteur de Saint Brisson (en Bourgogne), c'est une colonie qui déménage en urgence, (en transportant les jeunes fourmis et même les cadavres). A quelques distances de là, sur un jeune érable de l'année, c'est la trophallaxie qui est étudiée. Si vous souhaitez étudier les fourmis du Morvan, sans vous faire piquer, c'est à voir et à lire...
Lire le sujet. Lire la suite.







La phylogénie des fourmis grâce à l'ambre (suite)...

Pour ceux qui étudient les insectes, la prépondérance des fourmis actuelles ne fait aucun doute, mais, au cours des époques géologiques, évidemment, il n'en a pas toujours été ainsi. Et, les fourmis de l'ambre, notamment celles de l'Ambre d'Houdancourt, (Sparnacien, l'Éocène inférieur, 54 - 56 M.A.) nous permettent de mieux appréhender la réussite écologique du groupe animal le plus vaste représenté sur Terre.
Lire le dossier.







Etude référence des ambres mondiaux.

Vous souhaitez participer à une étude référence des ambres mondiaux ? Vous avez une matière originale (un échantillon de brut, surtout naturel, jamais travaillé), un ambre originaire d'un gîte surtout peu connu ? Faites vous connaître par e-mail. Le site Internet ambre.jaune recherche les propriétaires des résines fossiles et sub fossiles pour une étude sérieuse. Voici, les principaux gisements que nous étudions.

1) Ambre de Port Gentil, sur les plages de Cap Lopez (au Gabon).
2) Chemawinite ou Cedarite : Ambre du Lac Cedar.
3) Ambre Albien 96 - 98 M.A. autour de Tonnay-Charente (Charente-Maritime)
4) Ambre turonien du New Jersey, 94 M.A.
5) L'ambre de Chiapas dans la région de San Cristobal (Mexique)
6) Ambre du comté de Malvern Arkansas (E.U.)
7) Ambre de Moru (Oise France)
8) Ambre de la mine Palo Alto 20-23 M.A. République dominicaine
9) L'ambre allemand de Bitterfeld ou Saxon 22 M.A.
10) Ambre du Trias (195-230 M.A.) originaire des Dolomites en Italie.
11) Ambre du Liban de l'Aptian inférieur (125-135 M.A.) Kdeirji/Hammana.
12) Ambre de Pont-Sainte-Maxence (Thanétien, 60 M.A.)
13) Ambre d'Houdancourt, Sparnacien, l'Éocène inférieur, 54 - 56 M.A.
14) Ambre crétacé de Birmanie (Myanmar) Burmite
15) Ambre espagnol d'Avala 120 M.A.
16) Ambre de Roumanie (Roumanite), 6 - 23 M.A.
17) Ambre du Wyoming (E.U.) 58-65 M.A.
18) Copal de Madagascar
19) Copal colombien de Santander 0,4 M.A.
20) Copal colombien autour de Bucaramanga 0,4 M.A.
21) Ambre de Diamantine au Minagéras Brésil
22) L'ambre de la Baltique
23) Ambre de Klaipeda Lituanie dépôt marin avec des coquillages


VOIR le flyer ambre Eric GEIRNAERT


Pour participer à l'étude, vos correspondances doivent être envoyées à eric.ambre.jaune@hotmail.fr






Entre "mensonge" et "erreur"... L'ambre de l'Oise.

L'ambre de l'Oise n'existe pas !!!! On souhaiterait évidemment nous le faire croire le contraire pour vendre la gemme au prix fort, mais, désolé, c'est une erreur, ou un mensonge (à vous de voir). L'ambre de l'Oise est un COPAL ! Il ne concurrencera jamais les gisements baltes ! Lire le dossier ici et lire cet autre dossier ici







Les graines extraites de l'ambre... SUITE !

Les graines libérées de l'ambre sont-elles exploitables et vivantes ? En menant les premières expériences les résultats sont surprenants et insolites ! Le constat est là sans appel ! Les expériences réalisées sur du brut africain et malgache nous permettent en définitive de comprendre d'avantage le mécanisme du piégeage par les oléorésines. Lorsque certains auteurs imaginent le piège de la forêt ambrifère, ici, dans la mesure du possible, nous souhaitons lire (et même extraire) la vérité nichée dans l'écrin de miel... Ces recherches (amusantes, fondamentales, et, jamais réalisées) sont le prélude à des analyses laborantines pointilleuses avec des confrères motivés de la première heure ! La suite du dossier exclusif est à lire ici








La phylogénie des fourmis grâce à l'ambre...

La multiplicité et la qualité des fossiles de fourmis par époque géologique et par famille permettent de connaître la phylogénie du groupe animal les plus vaste représenté actuellement sur Terre.
Lire le dossier.







Caractériser l'origine géographique de l'ambre...

Véritables marqueurs géographiques, les isotopes du strontium (qui varient selon leur positionnement spatial) permettent de préciser le lieu de vie des espèces dans lesquelles ces isotopes (particuliers) sont contenus dans les os. En tenant cet exemple d'un traceur géographique, pourrait-on inventer un outil pour caractériser les origines géographiques des ambres fossiles ? Certains chercheurs rêvent de préciser les origines géographiques des ambres ce qui permettrait de confondre les faux en résolvant de nombreux sujets de science. Un traceur, un héritage du site de genèse pourrait-il permettre de dessiner une carte mondiale des qualités d'ambres? Le travail de paléo-localisation (caractérisation) de l'ambre natif est-il possible ?



Les "améliorations" apportées aux ambres
peuvent dans une certaine mesure fausser
les caractérisations des matières premières.


Lire le dossier.







Les graines extraites de l'ambre...

Sur le web, on trouve tout ou presque (Oui, ou presque). Pour les dossiers relatifs à l'ambre, passé les annonces de vente en ligne, (où les faux font légion) on peut chercher longtemps et minutieusement pour trouver les premières publications qui s'intéressent à l'étude des inclusions végétales libérées des résines. Elles n'existent pas. Alors posons nous les questions : les graines géologiques du kérogène sont-elles encore vivantes ? Les gaines de l'ambre et des résines subfossiles sont-elles récupérables ? Rendre vie à des graines fossiles pour réinventer la forêt d'ambre est-ce une utopie ou un rêve accessible ? Le dossier exclusif est à lire ici GRATUITEMENT !







Une fourmi blanche dans l'ambre...

Examiner une petite fourmi fossile dans l'ambre, (dans l'ambre de la baltique) à quoi cela ressemble t-il? Et, d'ailleurs, pourquoi est-elle blanche ? Fourmi "blanche" est-ce le nom d'un termite ?
Voir le sujet.








Forgeries of Fossils in "Amber" ?!...

Ne vous y trompez pas, les faux de l'ambre, ce n'est pas forcément pour les autres. Partout, absolument partout, les faux qui imitent volontairement l'ambre peuvent exister...
Lire le sujet.







Inventer son histoire de l'origine des insectes sur des absences de documents ?!...

Il est plus légitime d'expliquer ses découvertes que d'inventer "son histoire" sur des absences de documents ! Oui, on parle encore de papillons de l'ambre, mais, ce sont de rares et très vieux papillons (Parasabatinca mentionné par Whalley en 1978). Et, à coté de cette description, quatre ans auparavant, en 1974 Kühne, Kubig et Schluter exposent les écailles d'une espèce de Zeugloptera dans l'ambre français de Durtal correspondant à des fossiles de l'Albien Cénomanien...
Lire le sujet.







Les inclusions aux couleurs plurielles...

Les guêpes de feu fossiles de la famille des Chrysidae ne sont pas rares, non, elles sont uniques ! Ce n'est alors pas le cas de la couleur de ces insectes fossiles ! Les guêpes fossiles Chrysidae ont des couleurs plurielles !
Lire le sujet.







L'étude d'un superbe "artefact" de l'ambre...

Exceptionnel, mais le hasard existe-t-il, une inclusion unique, (troublante même), ne trouve pas vraiment d'interprétation; à l'exception de Monsieur Gaudant, qui explique que cet "objet" ne serait qu'un artefact de l'ambre... (façon somme toute assez "rapide" de dénouer l'interprétation)....
Lire le sujet.







L'étude de la forêt ambrifère...

C'est sans doute l'un des dossiers les plus intéressants, il est possible d'étudier la forêt d'ambre par les inclusions végétales. Et, dans l'exemple malgache, les inclusions sont extraites des résines sub-fossiles.
Lire le sujet.







Les inclusions rares et les papillons de l'ambre...

Celui qui travaille le brut pour dénicher lui-même ses inclusions, aura peut-être remarqué que certains lots insectifères sont plus intéressants que d'autres. Il suffit en effet que le lot d'ambre fossilifère constitue le piégeage d'un biotope adéquat (assez particulier) pour que le pourcentage d'inventaire des espèces rares s'affole. Pour les lépidoptères, les populations incluses peuvent ainsi varier de 0,1 à 1,1 % de la faune totale piégée. D'après Skalski, il n'y aurait dans toutes les collections connues que 500 traces de papillons, alors présentons d'un coup une centaine de ces petites bestioles (plusieurs gisements confondus), histoire de dire et de prouver que la Nature est généreuse !!! Les inclusions rares et les papillons de l'ambre existent...


Dépôt légal 1er trimestre 1979, R. Jeannel :
"Aucune trace de lépidoptères authentiques n'est connue avant l'Eocène" .../...
"Cette absence de documents paléontologiques s'explique, semble t-il, par ce que les Lépidoptères ont dû se spécialiser sur L'Angarie pendant le secondaire et ne se sont répandus dans le monde qu'à partir du Crétacé Moyen, en même temps que la flore des angiospermes, c'est-à-dire des plantes à fleurs".

Une absence de documents est elle vraiment le meilleur moyen d'expliquer ??? En 1978, dans l'amre Crétacé du Liban, Parasabatinca (Micropterigidae), atteste que l'histoire des papillons ne s'invente pas, l'histoire du groupe se lit sans fourvoiement dans la mémoire de l'ambre !
Lire le sujet.







Les définitions AMBRE / COPAL pour éviter le piège...

Janvier 2008, certains auteurs (français et allemands) affirment que le copal serait une forme transitoire jeune de la fossilisation incomplète d'un ambre.

"Les ambres sont des exsudats d'arbres, à l'origine souple et malléable, qui après une phase de polymérisation, donnent lieu à une matière dure et brillante (copal) et qui conduisent à l'ambre après une deuxième phase d'évaporation d'huiles végétales (terpènes)".
Michel Guiliano, Gilbert Mille, Gérard Onoratini : Echos sciences N° 6 janvier 2008.

Et, les allemands, d'ajouter que l'ambre serait ensuite justement la sève fossilisée. (Wilfried Wichard et Wolfgang Weitschat, mars 2005, ISBN 2-88258-309-5, page 8).
La sève végétale n'est qu'un liquide nourricier formé d'eau, et, l'eau, sauf invention nouvelle et étrange de la nature, ..., l'eau ne fossilise pas encore.

Selon cette idée où le copal serait une forme jeune et transitoire d'une oléorésine en cours de fossilisation, les copalites d'Allemagne, de Suisse, d'Arizona, d'Italie et d'Autriche, (originaires du TRIAS, soit environ 200 M.A.) seraient inachevées ?
Diable ! C'est hallucinant !
Si tel est le cas, 200 millions d'années ne suffisent pas pour développer totalement et terminer le processus de fossilisation d'une oléorésine ? Dame nature est elle si lente (ou, si patiente) ?! = Humour.

Non, en fait copal (jeune ou ancien) et l'ambre âgé au moins de 20 M.A. sont des oléorésines différentes. Mais, les processus de maturations dans le sol (lesquels peuvent éventuellement développer l'acide succinique de 0 à 8 % du poids de la fraction conservée) puis de fossilisations dans les roches encaissantes (en deux étapes; au minimum 2 M.A.) tendent à "harmoniser les matières".

Le chimisme des roches sédimentaires et le processus de fossilisation (sauf ignorance de ma part) ne transforment pas encore graduellement un ambre en copal, sinon, les graphes d'analyses des ambres, par étages géologiques et par anciennetés, formeraient des séries transitoires... Ce qui n'est évidemment pas le cas. Il me semble alors important de distinguer ambre et copal.

D'ailleurs, il faut noter que les résines peuvent prendre plusieurs orientations chimiques selon le processus de maturation (nommé amberization Anderson et al 1992), processus qui varie selon la chaleur et l'histoire géologique locale des échantillons au cours des épisodes à influences thermales, avec diagenèses variables selon la force de compaction, et, éventuellement percolations gazeuses. Les études des ambres éocènes italiens (période où existe la VRAIE gédanite) en spectrométrie infrarouge (FTIR) et en analyse thermo gravimétrique (DTG) attestent que le pôle ambre et copal ne sont pas lié à un age (l'un avant l'autre). Les résines sont surtout le résultat de ce qu'elles deviennent à la suite de la "fossilisation" complexe à partir de ce qu'elles étaient initialement (E. Trevisani et al. Revue Palaeo 2005)

Affirmer qu'un copal est un ambre jeune en formation est aussi fondé que de certifier que la pyrite vieillit en se transformant en or...

Concernant les résines récentes, subfossiles et l'ambre, (matière surtout chère) il est important d'arrêter des définitions précises. Car, dans la confusion générale (sans doute volontaire et d'ailleurs lancée par les allemands) tout ou presque se commercialise au prix élevé de l'ambre : ambre, ambre véritable, ambre brut, ambre pressé, ambre aggloméré, ambre chauffé, ambre grillé, ambroïde, copal récent, copal fossile, copalite, gédanite, et même plastique ?

Le dossier ci-dessous présenté est à lire impérativement pour éviter de se faire prendre en finissant comme une "inclusion" ignorante au piège très commercial et collant des résines, qui, copal ou ambre n'ont pas la même valeur...
Lire le sujet.







La vérité sur les papillons de l'ambre...

Tandis que certains (sur le site Internet christies) souhaiteraient nous vendre aux enchères à 1.500 euro pièce, quelques "vessies" de papillons pour des "lanternes" antiques, nous préparons une publication rare qui présentera (comme nul part ailleurs sur Internet), une véritable galerie de vrais et beaux papillons fossiles. Alors, c'est cela, Il semble que les belles collections d'ambre puissent gagner en renommée par au moins les rares inclusions de papillons ? Cela tombe bien, nous avons quelques raretés, qui, mises en lumière, permettront peut-être de proposer une exposition au moins aussi riche que celles des grandes galeries institutionnelles.
Lire le sujet.







Le comportement fossile des fourmis de l'ambre...

Le piège de l'ambre agit si parfaitement qu'il restitue le témoignage significatif des comportements intimes, lorsque les insectes antiques étaient vivants dans la résine. Les insectes actuels les plus nombreux sur Terre que sont les fourmis n'échappent pas à la règle et, quelques fossiles précieux nous invitent au voyage du Miel de Fortune.
Lire le sujet.







Le piège surpuissant de la forêt d'ambre...

Quel est le processus qui amène cette mouche vivante à tomber au piège de la résine ? L'insecte a pourtant un vol performant.

Et, si c'était l'odeur et la lumière de 
la résine qui attiraient la mouche ?

Et, si c'était finalement l'odeur, la couleur et la lumière superbe de la résine qui attiraient les insectes ? Quelques spécialistes de l'ambre (les professeurs Wilfried Wichard et Wolfgang Weitschat) le pensent et l'écrivent. Voir le sujet.







Les photothèques disponibles en cd-rom...

- 1) La photothèque INSECTES Art et Images cd-rom N°2, 3 et 4 ont été complétées. Voir le sujet.

- 2) La photothèque des champignons est disponible en cd-rom. Voir le sujet.

- 3) Le cd-rom Les fourmis est parachevé de plusieurs travaux réalisés dans le Parc Régional du Morvan... Voir le sujet.



Le cd-rom Les fourmis par Eric G.





Exposition Insectes au Palais de la Découverte...
Le sujet de Gérontoformica, le progénote des fourmis, l'ancêtre du groupe (c'est à dire la toute première fourmi au monde) est présenté au Palais de la Découverte...
Palais de la Découverte, exposition temporaire pédagogique et culturelle, intitulée : "Les termites et les fourmis - deux sociétés - deux mondes", du 12 février 2008 au 31 août 2008.
C'est à lire ici.





Etudes scientifiques Ambres et Insectes...
Observer la nature par le biais de l'image ouvre la porte d'un monde merveilleux. Mais, encore faut-il respecter son sujet d'étude. Dans la société actuelle, l'investigateur n'a pas forcément le courage de lever toutes les difficultés. Et, à l'occasion, l'homme de science (de conscience ?) découpe ses fossiles d'ambre, ou, tue ses insectes contemporains pour réaliser plus facilement ses descriptions...
Proposons alors une sélection de photographies qui s'oppose à cette pratique peu scrupuleuse. Proposons une sélection de photographies qui, justement est à l'origine d'une publication dans le magazine canadien Photo Sélection. C'est à lire ici.







Le château médiéval de Couches 
Publication Eric G.

Au château médiéval de Couches 50.000 personnes fêtent La légende d'un dragon, la Vivre



Châteaux d'ambre, légendes et dragons...
La légende du dragon cracheur de résine nous conte la naissance de la première guilde de l'ambre et comment est ensuite né l'ordre des chevaliers Teutons...
Entre légende et histoire à "Vivre", c'est ici toute histoire mystique de l'ambre... C'est à lire pour s'instruire et surtout se distraire
.






L'eau et le paysage en Bourgogne (suite).
C'est en surveillant les végétaux des biotopes pollués à l'uranium dans la région d'Autun (attenant à une décharge publique), que nous avons repéré de nouvelles bizarreries... Parmi des fraisiers malades (attaqués par des champignons), nous avons repéré des trèfles roses étrangement colorés.
 

Oui, des trèfles roses ?!

Incroyable mais vrai, des trèfles roses ?!


Alors, notre célèbre criquet rose mutant (criquet Modesty 1707) aurait-il en définitive ingéré des trèfles roses?La saga des découvertes étranges se poursuit... Végétaux, insectes et vertébrés se "débrident" complètement. Des espèces vivantes bien étranges apparaissent dans les forêts bourguignonnes. Que se passe t-il pour que des anomalies (apparemment génétiques) soient si nombreuses et localisées dans certains gites ? La découverte de plusieurs insectes, aux morphes inhabituels, s'accompagne de nombreuses anomalies biotiques chez les végétaux… Menons l'enquête.

Lire le dossier du  
criquet rose mutant  
La publication gratuite et 
exclusive du criquet rose !



 


Lire le dossier actualisé des commentraires du criquet rose.

Lire le dossier actualisé des biotopes pollués.






L'interprétation des fossiles d'ambre (suite)
Une soit disant grenouille et une anguille piégées à côté d'un coquillage constituerait un fossile d'ambre exceptionnel ! Mais, la réalité et toute autre. Et, Pour mener l'explication, présentons un VRAI faux triton, un vrai lézard, une ponte aquatique étrange, un diadème et même un "ange blanc"...
Le dossier d'expertise des ambres à lire ici.



FORUM et questions réponses


Le Forum de l'ambre...


Le Forum

Participez au forum des questions réponses sur l'ambre.
Des sujets exclusifs jamais présentés sont commentés par des spécialistes.
Un forum assez incontournable !





La publication du livre LES INSECTES en cd-rom ! En annexe des travaux sur l'ambre et les insectes, découvrez la réédition informatique de ce dictionnaire entomologique incontournable ! De nombreux bonus...
Découvrez la réédition de ce livre SUPERBE en informatique.





Domaine leader en Bourgogne concernant l'Art.
L'exposition permanente : La Boutique à Jacques, présente bien plus qu'une belles collection d'ambre et des bijoux. C'est au total plus de cinquantes artistes qui présentent leurs œuvres.

La Boutique à Jacques

La BOUTIQUE à JACQUES


La Boutique à Jacques : une exposition
extraordinaire d'ambres superbes

La Boutique à Jacques





Animations spectacles : saison 2007
Sur une invitation des organisateurs, et, pour accompagner les manifestations médiatiques de la saison 2007, l'équipe éditoriale du site Ambre.Jaune a suivi les jeux spectacles où des volontaires se lancent dans une arène en testant les réflexes de malicieuses vachettes...
Le résultat de la manifestation est un dossier captivant !


Si vous aimez les belles images dans les sports de précision, de détermination et d'adresse… 





La photothèque INSECTES ART et IMAGES (suite)
La photothèque INSECTES ART et IMAGES se complète désormais d'un inventaire des entomofaunes des biotopes humides de Bourgogne. Les zones naturelles humides sont propices aux découvertes les plus étonnantes.





Actualité : le Tour de France cycliste 2007
Sans être un visionnaire illuminé du sport, le Tour de France cycliste 2007, s'est sans doute joué le 12 juillet 2007 à 16 h 00, lors de la 5ième étape, avec la chute d'Alexandre Vinokourov...
Et, justement, nous étions là ! Sur cette étape du tour !
Alexandre Vinokourov et Andreas Klöden, les malheureux leaders de la formation Astana ont été victime du difficile relief du Morvan.
L'équipe technique du site Ambre.jaune était sur place pour réaliser un reportage photographique (étonnant !). Etonnant, car nous pensions vraiment, compte tenu de la vitesse de passage des coureurs (à 60 km/h) que les photographies seraient floues.
Il n'en est rien ! Au contraire !
Un reportage passionnant et médiatique qui débouche même sur une publication.





L'eau et le paysage en Bourgogne (suite).
L'eau, le plan d'eau, durant les vacances d'été, c'est le coin de détente et de repos... Et, aussi étrange que cela puisse paraître, en Bourgogne, alors que les baignades sont signalées dangereuses, les vaches pâturent dans l'eau ! Nous n'inventons rien, c'est vrai !
La preuve en image...
L'eau, le coin de paradis réservé aux privilégiés pendant les canicules d'été... L'eau : la nouvelle station de vacances et de villégiatures des vaches ?


 

 




L'eau et le paysage en Bourgogne (suite).
Lorsque que les services sanitaires nous certifient la bonne qualité des eaux dans le paysage de Bourgogne, donnons le catalogue alarmant des indicateurs biotiques monstrueux qui révèle les pollutions aquifères. Et présentons la limace et la grenouille quasimodo !


La limace quasimodo...


La grenouille quasimodo...


Déjà de nouveaux indices : des abeilles malades, des coléoptères décimés pas des attaques fongiques, des invasions de nématodes... Des papillons aux ailes atrophiées, des fleurs et des fougères anormales... Un dossier UNIQUE et vrai !
 




Prospection : Le guide des bonnes adresses !
Enfin la liste des bonnes adresses ! Pour préparer vos vacances et évidemment vos découvertes, voici la liste des gisements d'ambre en France. Un document à lire et à apprendre par cœur, un document a compléter avec vos communications personelles !




Géologie - prospection : Tous à vos pelles !
Pour cet été, si vous souhaitez passer de bonnes vacances en prospectant sur du matériel fossile contemporain des dinosaures, vous devez impérativement étudier l'ambre insectifère Albo-Cénomanien de Charente-Maritime !!!
Faites alors une petite excursion à Saintes (17100), dans la région, si vous avez du flair, vous aurez tout le loisir de découvrir les ambres parmi les plus précieux d'Europe !
Voyez, par exemple, les derniers échantillons trouvés.




Paléo-entomologie : Fossile TRES très rare !
Repérer un fossile coloré, c'est une surprise ! Découvrir que le fossile est celui d'une guêpe de feu, piégée vivante, et, qui trouve sous le milieu piège une position de défense, est une merveille absolue ! Examinons ces fossiles précieux, et tentons une vérification avec une espèce contemporaine.




Biologie-éthologie : Etude de cas.
Repéré il y a plus de vingt ans dans le registre des fossiles, le vol synchrone des mouches existe. Il a même été photographié cet été !
Quel est donc ce comportement étrange, jamais expliqué, qui impose aux insectes de se ranger comme des voitures sur un parking ?



La saga du criquet rose (suite) !
Tandis que certains spécialistes croient toujours à la conspiration de "fraudeurs", les criquets roses existent bien dans la nature, et, Messieurs : Hugues Mouret (Directeur d'Arthropologia), Emmanuel Didier et Serge Chevalier nous présentent chacun leurs spécimens mutants ! Pour lire le dossier, à son début, cliquez sur l'image ci-dessous.

                             La publication gratuite et 
exclusive du criquet rose !



 
Messieurs Mouret, Didier et Chevalier nous présentent leurs criquets mutants !
 



Biologie-génétique : Constat d'étude.
La vérité biologique sur les OGM (Organisation du Génocide Mondial). Les OGM sont surtout des unités vivantes instables, qui, dans le temps, orchestrent une désorganisation générale du vivant.
 




Tourisme et animation culturelle.
Participer à un concours de photographies nature et voir ses images publiées c'est possible et c'est facile. Dans la région de Bourgogne, au Creusot, une animation culturelle et touristique anime le potentiel formidable de la région.
Lire le règlement du concours. Voir le sujet.







Attention...


Attention, les copies sont Interdites...



Collaboration OUI - Piratage NON.

NOUVEAU !
Petite rubrique, importante : Quelques sites exploitent à leur profit, sans autorisation, les travaux publiés sur le site Ambre.jaune pour moults raisons toujours compréhensibles...