Evolution des couleurs chez les criquets ? Aberration, mutation ou vraie transformation ?

      Le phénomène étrange et anormal (apparemment ubiquiste) des anomalies chromatiques devenues nombreuses de quelques criquets que je présente ici dans ce dossier Morvan -apparu dans les années 2002/2005- est corrélé à l'altitude (600 - 700 m). Les criquets très colorés (=anormaux) sont surtout présents en altitude... Premier constat, le phénomène est fréquent en altitude. Le terme "mutant" employé pour ces insectes (vocable qui d'ailleurs n'est pas forcément associé à une mutation génétique comme c'est le cas de l'albinisme) exprime ici une anormalité réservée aux morphes résolument étranges très colorés. Autre point, des criquets maintenant aux couleurs plus diaphanes peuvent aussi apparaître dans le paysage... Et, assez incroyable, des criquets savent réaliser une homochromie en prenant la couleur du support où ils se trouvent. Oui, quelques références correspondent (rigoureusement) à une homochromie avérée ! Des acridiens modifient leurs couleurs pour disparaître par fusion de couleur avec le support sur lequel ils vivent. Les criquets prennent donc un camouflage comme le font couramment les pieuvres... Qu'il s'agisse d'homochromie, d'expression pigmentaire anormale ou de mutations génétiques les trois mécanismes sont distincts et nécessitent des références bien documentées. Et, justement concernant la couleur de criquets le camouflage n'est pas le leucisme...

      Replacée dans son contexte (d'une niche écologique qui semble fonctionner comme un four à monstres créant des anomalies par dizaines), la référence d'un criquet coloré (qui fait sourire) est déjà moins "amusante" lorsque le leuciscisme génétique vient s'exprimer de façon INCROYABLE  !!! Dans le biotope pollué les monstres et les malades (tous problèmes confondus) se comptent par centaines !!! Seules les problématiques éco-environnementales qui ont des enjeux économiques peuvent vraiment avoir une audience, (rappelons nous de l'alerte du miel bleu), et, ici l'alarme d'un criquet coloré ou dépigmenté sonne certes de façon singulièrement forte mais n'attire pas outre mesure les autorités. Pour alerter les publics mieux vaut prendre les grenouilles décolorées plus médiatiques qui sont issues de ce bestiaire truffé de mutants (= tératologie).




Téléchargez ci-dessous gratuitement dans cette page le livret (au format PDF) du criquet rose.



 





Le criquet rose mutant 1/3
par Eric GEIRNAERT


Pendant l'inventaire de biodiversité, mené dans
les paysages du Morvan, il n'est pas vraiment
conventionnel de découvrir des criquets
(aux couleurs étranges) mutés
rose - violet à rouge vif.


Présentons dans ce dossier la première
découverte image1 - image2 amenée
dans de nombreuses publications.




INTRODUCTION


      L'observation attentive des insectes in natura (lors d'inventaires exhaustifs) démontre à maintes reprises qu'une variation importante existe pour amener des acridiens (normalement vert-gris) vers un morphe rose, rouge, violet, bleu à mauve assez inhabituel. Ce phénomène étrange et anormal (apparemment ubiquiste) est référencé dans plusieurs pays d'Europe (toujours dans des biotopes en altitude, 600 - 700 m) et existe au moins aussi au Canada. L'apparition de cette anomalie physiologique se situe dans les années 2005 et gagne depuis en fréquence (depuis cette époque). L'apparition synchrone de plusieurs références du même type rend l'étude intéressante. Aujourd'hui il semble de plus en plus "difficile" d'affirmer que ces "criquets roses mutants" ne sont que des canulars graphiques créés par des infographistes... Espérons que la science officielle (qui a réfuté en force ce sujet) daigne étudier cette anomalie pigmentaire...




Le document PDF proposé dans cette page n'est évidemment pas destiné au commerce et, sa vocation est de servir de passerelle entre la recherche académique et l'intérêt naturaliste/amateur des gens qui voyagent sur Internet...

 




Une publication exclusive  
par Eric GEIRNAERT


      Depuis toujours, l'auteur observe les choses rares et porte surtout son attention sur les situations originales... En science, on progresse, également, en examinant les choses bizarres...

      E.G. : "En entomologie, surtout, je pense que, trouver un individu hors du phénotype est du plus grand intérêt, car, ensuite, viennent les questions du 'Pourquoi et du Comment' ce phénomène s'est-il produit".
"Un confrère me résumait cela en m'écrivant : C'est l'observation de l'exception qui interroge l'esprit et non pas la collection de données statistiques sur des redondances évidentes, comme c'est bien souvent le cas en science".
"La méthode d'interroger l'exception permet parfois d'initier un domaine entier, j'ai en mémoire mes travaux relatifs aux fossiles de l'ambre. Après vingt ans consacré aux fossiles, j'interroge désormais la nature par le biais du vivant. Ce voyage de contemplation m'offre ses surprises nombreuses".





Les espèces donnent
le spectacle des senteurs

      Travaillant avec passion pour réaliser depuis juin 2002 un inventaire bien incomplet des richesses biologiques repérables dans le parc du Morvan, (trois cd-roms déjà publiés), l'auteur a déniché, en juillet 2005, une étrangeté : un étrange criquet rose... L'auteur vous propose, en exclusivité, la publication gratuire de cette découverte unique (voir ci-dessous pour télécharger le PDF).




Une coccinelle Psyllobora 
(image publiée dans le magazine COSINUS) Une mouche Syrphidae 
(image publiée dans OPIE - INRA) Une libellule Coenagriidae
(image publiée dans le magazine
PhotoSelection au CANADA)

Au cours de son inventaire dans le Parc du Morvan (en Bourgogne), l'auteur a réalisé de nombreuses images; plus de 1.000 photographies ont été publiées à ce jour.




Le diaporama du criquet rose
   en fenêtre


Le 11 juillet 2005, à 20h00, dans une pelouse sèche siliceuse clairsemée en bordure d'une sapinière à 40 km d'Autun, voici un joli criquet...

Initialement identifié comme Oedipoda, voici un criquet
Chorthippus brunneus
très remarquable...

Chorthippus brunneus après la mue

Classé dans le registre des criquets chanteurs, ce criquet Glyptobothrus, est reconnaissable
aux arêtes latérales du pronotom (=carènes) très anguleuses. L'insecte a une coloration surtout
variable. Le morphe toujours unicolore, verdâtre, gris, brun, noirâtre peut apparaître violacé
avec parfois des taches brunes révélant alors une robe très esthétique...

Passez le curseur de la souris sur l'image ci-dessus
pour observer l'autre profil du criquet.



      Ce criquet rose, jeune adulte Glyptobothrus en phase de mue, est une femelle Acrididae. L'insecte a été photographié, vivant, le 11 juillet 2005 à 20h00 dans une pelouse sèche siliceuse clairsemée en bordure d'une sapinière à 40 km d'Autun (région de Bourgogne). Dans plusieurs sites de la région des insectes colorés étranges apparaissent... Les criquets du genre Glyptobothrus semblent être en mesure de pouvoir réaliser dans certaines occasions une homochromie en prenant la couleur du support sur lequel il se trouvent...


       Chez le criquet, la nymphe du dernier âge est la plus surprenante. L'insecte se suspend par les pattes, la tête en bas, à un chaume rigide ou à une petite branche basse...

       Le dos de l'insecte s'ouvre bientôt comme si on actionnait la fermeture éclair d'une robe, et, le jeune adulte s'extirpe alors de son ancienne peau diaphane. Les ailes sont encore froissées et dépigmentées.

       Le jeune criquet doit maintenant sécher et faire quelques mouvements pour tester ses appendices. Il doit appréhender sa force sur ses segments plus longs et encore mous. Ses ailes et ses élytres se gonflent d'air et se déplissent, ils deviennent déjà rigides et prennent leur forme définitive. Le jeune criquet adulte prendra dans l'ensemble sa couleur grise lavée de rose. Les ailes seront rapidement bleues et tachetées de noir...


       Avant de faire son premier bond, le superbe spécimen se repose sur une fleur de trèfle...
 
       Souhaiterait-il passer "inaperçu" ?

       En déposant maintenant l'insecte sur une ombellifère blanche, on a sans doute un meilleur rendu des couleurs...


Chorthippus brunneus après la mue (zoom)
Passez le curseur de la souris sur l'image ci-dessus pour observer
le criquet Chorthippus brunneus en gros plan.





      Le criquet, présenté dans ce dossier (diaporama + livret au format PDF), si coloré, ... rappèle dans une certaine mesure le cas des Planaires roses (Plathelminthes turbellariés) animaux vermiformes des mers tropicales, qui exhibent leurs couleurs roses très vives.

Cette communication chez Prostheceraeus giesbrechtii est dirigée vers d'autres espèces (communication interspécifique) et correspond à une "alarme".

Est-ce le cas du criquet rose ? La couleur de l'acridien est-elle "signifiante", "alarmante", ou simplement "originale" et sans utilité après une étrange "mutation" génétique ?

Examinons attentivement l'insecte et, collectons les remarques des lecteurs; le sujet sera alors passionnant !






Vous pouvez télécharger gratuitement
le livret proposé par l'auteur.

Téléchargez gratuitement le livret
en cliquant sur l'image ci-dessous.

(Déjà  3674 lecteurs !)
 



Des criquets bien étranges existent dans nos forêts bourguignonnes.
Ce sont des criquets apparemment mutants. (Perturbations génétiques)...
Que se passe t-il pour que des criquets sauvages (et d'autres insectes) aient des
anomalies génétiques si remarquables ? La découverte de plusieurs groupes
entomologiques aux morphes inhabituels s'accompagne de nombreuses
anomalies biotiques chez les végétaux… Menons l'enquête...




Pour télécharger le livret (.PDF) du criquet rose mutant
cliquez sur l'image ci-dessous.



Téléchargez gratuitement le
livret de cette découverte 
extraordinaire !
Date de la dernière version :  07/01/2015

      Devant le succès formidable de cette publication, et, grâce à l'acquisition de données complémentaires sur ces orthoptères étranges de ces régions montagneuses, une nouvelle version du dossier pdf est déjà disponible ! Plus complète et encore plus surprenante, la nouvelle version vous est offerte gratuitement ! Pour télécharger le livret, cliquez sur l'image ci-dessus. De plus, l'insecte est également publié dans l'ouvrage MORVAN (voir ci-dessous).



Le dossier du criquet rose publié dans la presse :

Nature & Progrès N°57
La couverture

Le criquet mutant est en couvertutre de
Nature & Progrès N°57
avril - mai 2006

Nature & Progrès N°57
Le dossier



Le criquet rose
est présenté sur le Blog Actu' Nature,
lequel est présenté dans Ushuaïa Magazine.

Dans son numéro 6, Octobre - Novembre 2005, Ushuaïa Magazine
présente : Actu' Nature tandis que le criquet apparaît en première page du Blog.




Le criquet rose Modesty 1707,
en publication, est au rendez-vous des "ennemis
des animaux invisibles" dans Animode, (Juillet 2010), pour le superbe Dossier de
La Mode Vestimentaire Animale, dans la revue BD
Animal Public (http://animalpublic.fr)



Oui ! Notez que les colorations roses, singulières, chez les criquets existent chez plusieurs genres, comme Chorthippus, Stenobothrus, Omocestus et Chrysochraon. La fréquence du morphe rose "mutant" existe également chez les sauterelles Phaneroptera mais de façon surtout anecdotique. Le morphe publié du criquet rose est évidemment l'allégorie parfaite (en image) du dossier de La Mode Vestimentaire Animale dans la revue BD Animal-Public.



Défiant les lois les acridiens voient rouge !



Défiant les clés d'identifications des entomologistes chercheurs, des acridiens arborent parfois, entre deux mues, des morphes pigmentaires surprenants... Lorsque les criquets du genre Glyptobothrus (étudiés ici dans ce dossier) prennent le morphe violet rose, d'autres (issus de la photothèque Insectes Art et Images) peuvent résolument devenir rouge écarlate ! Ces observations in natura (magnifiques et rares) qui sont corrélées aux mues, ne sont pas des canulars d'infographistes. Et ces mentions sont surtout intéressantes pour comprendre l'évolution biotique des insectes dans leur environnement.




Vous pouvez publier un commantaire ou une
image à l'article des criquets,
contact auteur : eric.ambre.jaune@hotmail.fr


Vers une étude épistémologique du criquet rose ?

Lisez ici l'analyse et la classification
des nombreux commentaires...






La découverte du criquet rose mutant a été faite dans le cadre d'un travail d'observation et d'inventaire
permanent de la Biodiversité des plusieurs sites en Bourgogne-Morvan (dont certains semblent être
contaminés à l'uranium dans la région d'Autun). Quelques sites sont anormalement pollués et après
une étude photographique des beaux paysages, nous avons finalement mené l'enquête.



 

 




Le livre MORVAN (100 pages) a été édité à partir de la photothèque Insectes Art et Images.




      Le paysage rude et fascinant du Morvan, (couvert de sombres résineux, parsemé de lacs et traversé de nombreux ruisselets), apparaît au voyageur comme un îlot refuge en contraste avec la Bourgogne alentour. Partout en MORVAN les espèces sont sources de contemplations et de surprises. Il fallait bien un ouvrage pour présenter les richesses biologiques de quelques sites naturels, classés Natura 2000. (Edité au format 30 x 30 cm, édition d'art, MORVAN, 100 pages. Editions Ambre.jaune - Eric GEIRNAERT).






 

       De nombreuses photographies en haute résolution, et autres publications, organisées en page cachées sur Internet, peuvent être présentées dans un espace virtuel. Mais, l'entrée est réservée aux personnes habilitées: rédacteurs, membres d'une équipe éditoriale pour composer des articles ou publications... Les photographies sont la propriété exclusive de l'auteur et ne peuvent être exploitées sans accord préalable. Les images déposées sur Internet, (signées informatiquement par un système de cryptage internes des données sur quatre octets), sont protégées par le droit d'auteur : art. L112-2-9 du Code de Propriété Intellectuelle.






     Réalisation informatique, architecture & composition graphique :             
Réalisation du site, architecture
et composition graphique :
ERIC GEIRNAERT               Crédits photographiques : Eric GEIRNAERT
     Contact E-mail : eric.ambre.jaune@hotmail.fr
 
 
Crédits photographiques : Eric GEIRNAERT

   Retrouvez l'auteur sur son site officiel : http://ambre.jaune.free.fr/